Téléchargement Gratuit ZoneTelechargement

..

Les pilotes du nord electro 2

Telecharger les pilotes du nord electro 2

Aide


Vous devez vous inscrire afin de télécharger
Veuillez créer un compte gratuitement sur Torrent9 pour accéder aux téléchargements illimités et au streaming !

Connaissances exigées pour les pilotes de systèmes d’aéronefs télépilotés de g à 25 kg inclusivement, utilisés en visibilité directe (VLOS) (TP )

Troisième édition
1 juin

Table des matières

Préambule

Ce document fût préparé par un groupe de travail conjoint entre Transports Canada et l’industrie.

Ce document d’information serve comme guide de formation au sol et de guide d’évaluation pour les pilotes de systèmes d’aéronefs télépilotés (SATP). Celui-ci est conforme aux modifications apportées aux Règlement de l’aviation canadienne (RAC) concernant les SATP, qui entreront en vigueur en / Ce guide traite des connaissances qui sont exigées pour l’utilisation d’un SATP au Canada. Il ne s’agit pas nécessairement d’une liste complète. Les organismes utilisant les SATP et qui offrent des formations relatives à ceux-ci peuvent au besoin supplémenter certains sujets. Les examens écrits, tels qu’établis par Transports Canada, seront élaborés conformément aux connaissances indiquées dans le présent document. Le présent document et les examens peuvent être modifiés au besoin.

Historique de la réglementation

Le groupe de travail sur la conception du programme des systèmes d’aéronef sans pilote du Conseil consultatif sur la réglementation aérienne canadienne (CCRAC) a formulé des recommandations sur l’intégration sécuritaire des petits SATP en visibilité directe (VLOS) dans l’espace aérien canadien.

Les principes clés des modifications réglementaires liées aux SATP ont été approuvés par le comité technique du CCRAC en juin , puis par le Comité de réglementation de l’Aviation civile (CRAC) de Transports Canada en octobre Ils ont ensuite été adoptés à titre de directives sur les pratiques exemplaires pour les inspecteurs de Transports Canada et les demandeurs de certificat d’opérations aériennes spécialisées (COAS) – système de véhicule aérien sans pilote. Ces pratiques exemplaires ont maintenant été incorporées dans la réglementation et les normes qui normalisent l’utilisation de petits systèmes d’aéronefs télépilotés en visibilité directe.

Ce document est fourni comme guide pour les formateurs et les pilotes sur la formation requise ainsi que sur les sujets qui figureront dans les examens concernant l’utilisation de petits SATP en VLOS conformément à la nouvelle partie IX du RAC.

Nouvelle structure réglementaire pour les SATP

  • Les SATP seront réglementés en accord avec le RAC. La partie IX des RAC encadrera les SATP en considérant leur poids ainsi que l’environnement opérationnel illustré dans le diagramme ici-bas. La réglementation présentée couvera les SATP avec une masse maximale au décollage de grammes (0,55 lb) jusqu’à 25 kg (55 lb) opérant en visibilité direct (VLOS).
  • Les environnements opérationnels sont subdivisés entre les opérations de base et les opérations avancées.
  • Les autres opérations utilisant un SATP qui ne sont pas visées par la nouvelle réglementation devront obtenir certificat d’opération aériennes spécialisées–SATP de Transport Canada. Ceci inclus les opérations durant lesquelles le SATP est opéré au-delà de la visibilité directe (BVLOS).

Information générale sur l’examen pour petit SATP

Où passer les examens

Les examens requis pour l’utilisation de petits SATP peuvent uniquement être complétés en ligne via le portail web de gestion des drones de Transport Canada.

Prérequis des examens

Les candidats pour les examens doivent créer un compte sur le portail web de gestion des drones de Transport Canada.

Note: Les candidats doivent être capables de lire les questions d’examen en anglais ou en français sans aide.

Règles d’examen

Conformément au RAC , , et en ce qui concerne les examens liés aux SATP, Il est interdit à quiconque de :

  • (a) copier ou retirer de quelconque manière le texte ou une portion de texte de l’examen;
  • (b) donner de l’aider ou accepter de l’aide de quelconque personne durant l’examen;
  • (c) compléter quelconque section de l’examen au nom d’une autre personne.

Matèriels requis

Les examens sont faits par ordinateur. Nous suggérons toutefois d’avoir un crayon et du papier à la portée de la main, avant le début de l’examen, afin de pouvoir faire des diagrammes ou des calculs.

Examen Questions Durée Note de passage
Systèmes d’aéronefs télépilotés–Opérations de base 35 1 ½ heure 65 %
Systèmes d’aéronefs télépilotés–Opérations avancées 50 1 heure 80 %
Systèmes d’aéronefs télépilotés–Évaluateurs de vol 30 1 ½ heure 80 %

Reprise des examens

Dans l’éventualité d’un échec, les examens pour l’opération de petit SATP, peuvent être repris après 24 heures.

Commentaires rétroactifs sur les examens

Les commentaires rétroactifs dans l’énoncé des résultats de l’examen, informera le candidat sur les sections répondu incorrectement.

Exemple de commentaire rétroactif :

Identifié les classes d’espaces aériens d’une charte aéronautique.

Exigences en matière de connaissances des pilotes de SATP

Les exigences en matière de connaissances pour les pilotes de petits SATP utilisés en visibilité directe (VLOS) sont indiquées dans les tableaux suivants. Les types d’opérations applicables (opérations de base et opérations avancées) sont montrés à la gauche des sujets. Des exemples d’objectifs d’apprentissages sont énumérés après les sujets. La liste des exemples d’objectifs n’est pas exhaustive, elle vise à montrer la profondeur des connaissances requises.

Les types d’opération (opérations de base, opérations avancées) sont présentés dans le Règlement de l’aviation canadien, partie IX. Il y a des exigences en matière de connaissances minimales pour les pilotes de SATP effectuant des opérations dans chacun de ces groupes.

Les demandeurs de certificat de pilote – petit aéronef télépiloté (VLOS) – opérations de base, devront démontrer leurs connaissances en effectuant l’examen à choix multiple de Transports Canada basé sur les sujets applicables figurant dans le présent guide et qui comprend les sujets présentés dans la norme

Les demandeurs de certificat de pilote – petit aéronef télépiloté (VLOS) – opérations avancées devront démontrer leurs connaissances en effectuant l’examen à choix multiple de Transports Canada basé sur les sujets applicables figurant dans le présent guide et qui comprend les sujets présentés dans la norme

Les demandeurs de un certificat de pilote — petit aéronef télépiloté (VLOS) — opérations avancées annoté des qualifications d’évaluateur de vol devront démontrer leurs connaissances en effectuant l’examen à choix multiple de Transports Canada sur les sujets applicables figurant dans le présent guide liés aux opérations avancées et « Annexe A : Guide de la révision en vol – exercices de petit SATP » liés à la conduite d’une révision en vol qui comprend les sujets présentés dans la norme

Domaines de connaissances

Section 1 : Droit aérien, règles et procédures de la circulation aérienne

Loi sur l’aéronautique

Opération de base Opération avancée Sujets
s’appliques’appliquea3-Définitions

Un pilote utilisant un petit SATP en visibilité directe doit pouvoir définir aérodrome, aéroport et commandant de bord.

Règlement de l’aviation canadien (RAC) : Partie I-Dispositions générales

Définitions
Opération de base Opération avancée Sujets
s’appliques’applique Définitions

Un pilote utilisant un petit SATP en visibilité directe doit pouvoir :

  • Donner une définition de termes utilisés couramment dans le Règlement de l’aviation canadien comme jour, nuit et VFR.
  • Donner la définition d’un « exploitant » en ce qui concerne l’utilisation d’un SATP.
  • Donner la définition d’aéronefs télépilotés petit et très petit.
—Application
Opération de base Opération avancée Sujets
s’appliques’applique Application

Un pilote utilisant un petit SATP en visibilité directe doit pouvoir indiquer que la réglementation ne s’applique pas aux opérations à l’intérieur ou souterraines.

—Administration et application
Opération de base Opération avancée Sujets
s’appliques’applique Inspection de l’aéronef, demande de documents et interdictions
sans objet s/os’applique Retour d’un document d’aviation canadien
sans objet s/os’applique Tenue de dossiers

Un pilote utilisant un petit SATP en visibilité directe doit pouvoir :

  • Indiquer qui peut demander l’inspection des documents d’aviation.
  • Indiquer que les dossiers informatisés peuvent être utilisés à la place des dossiers papiers, si des mesures sont prises pour les protéger.

Règlement de l’aviation canadien (RAC) : Partie III—Aérodromes et aéroports

Aérodromes
Opération de base Opération avancée Sujets
sans objet s/os’applique Application
sans objet s/os’applique Interdictions
sans objet s/os’applique Prévention des incendies

Un pilote utilisant un petit SATP en visibilité directe doit pouvoir :

  • Expliquer que les personnes, les véhicules, les obstacles et les opérations aux aérodromes sont assujettis à l’approbation de l’exploitant d’aérodrome et de l’unité de contrôle de la circulation aérienne pertinente.
  • Indiquer les restrictions/règles applicables aux activités dans un aérodrome ou un aéroport.
Aéroports
Opération de base Opération avancée Sujets
sans objet s/os’applique Interdictions
sans objet s/os’applique Prévention des incendies

Un pilote utilisant un petit SATP en visibilité directe doit pouvoir :

  • Expliquer que les personnes, les véhicules, les obstacles et les opérations aux aérodromes sont assujettis à l’approbation de l’exploitant d’aérodrome et de l’unité de contrôle de la circulation aérienne pertinente.
  • Indiquer les restrictions/règles applicables aux activités dans un aérodrome ou un aéroport.

Règlement de l’aviation canadien (RAC) : Partie VI—Règles générales d’utilisation et de vol des aéronefs

Espace aérien
Structure, classification et utilisation de l’espace aérien
Opération de base Opération avancée Sujets
sans objet s/os’applique Structure de l’espace aérien
sans objet s/os’applique Classification de l’espace aérien
sans objet s/os’applique Espace aérien d’utilisation de transpondeurs
sans objet s/os’applique Vols IFR et VFR dans l’espace aérien de classe F à statut spécial réglementé ou à statut spécial à service consultatif
sans objet s/os’applique Vols VFR dans l’espace aérien de classe C
sans objet s/os’applique Vols VFR dans l’espace aérien de classe D

Un pilote utilisant un petit SATP en visibilité directe doit pouvoir :

  • Décrire les limites horizontales et verticales des différentes classifications d’espace aérien, de régions de contrôle et d’espace aérien à usage spécial.
  • Indiquer la région de calage altimétrique et la région d’utilisation de la pression standard.
  • Indiquer que les opérations avancées dans l’espace aérien de classe F nécessitent la permission de l’exploitant de l’espace aérien.
  • Décrire les communications nécessaires avec le contrôle de la circulation aérienne (ATC) pour utiliser un petit ATP en VLOS à l’intérieur d’un espace aérien de classe C ou D.
Restrictions relatives à l’utilisation d’aéronefs et dangers pour la sécurité aérienne
Opération de base Opération avancée Sujets
s’appliques’applique Définitions
s’appliques’applique Restrictions relatives à l’utilisation d’aéronefs lors des feux de forêts
sans objet s/os’applique Délivrance d’un NOTAM visant des restrictions relatives à l’utilisation des aéronefs lors des feux de forêt
s’appliques’applique Exceptions
s’appliques’applique Projection d’une source lumineuse dirigée de forte intensité vers un aéronef
s’appliques’applique Exigence relative aux avis
s’appliques’applique Obligation du commandant de bord

Un pilote utilisant un petit SATP en visibilité directe doit pouvoir :

  • Indiquer les restrictions liées à l’utilisation à proximité d’une zone de feu de forêt.
  • Décrire les circonstances dans lesquelles un petit SATP peut être utilisé à proximité d’un feu de forêt.
  • Décrire le processus nécessaire pour utiliser en toute légalité un dispositif LIDAR) (détection et télémétrie par ondes lumineuses) sur un petit ATP.
Règles d’utilisation et de vol–généralités
Utilisation d’un aéronef à un aérodrome ou dans son voisinage
Opération de base Opération avancée Sujets
sans objet s/os’applique Généralités
sans objet s/os’applique Utilisation des aéronefs VFR et des aéronefs IFR aux aérodromes non contrôlés à l’intérieur d’une zone de fréquence obligatoire (MF)
sans objet s/os’applique Exigences générales pour les comptes rendus MF
sans objet s/os’applique Procédures de compte rendu MF avant de circuler sur l’aire de manœuvre
sans objet s/os’applique Procédures de compte rendu MF au départ
sans objet s/os’applique Procédures de compte rendu MF à l’arrivée
sans objet s/os’applique Procédures de compte rendu MF au cours de circuits continus
sans objet s/os’applique Procédures de compte rendu en traversant une zone MF

Un pilote utilisant un petit SATP en visibilité directe doit pouvoir :

  • Indiquer que les pilotes de petits ATP ne doivent pas utiliser l’ATP dans les circuits d’un aérodrome.
  • Indiquer les conditions minimales d’utilisation pour un vol VFR dans un espace aérien non contrôlé.
Radiocommunications
Opération de base Opération avancée Sujets
sans objet s/os’applique Écoute permanente
sans objet s/os’applique Panne de radiocommunications bilatérales en vol VFR
sans objet s/os’applique Plan ESCAT

Un pilote utilisant un petit SATP en visibilité directe doit pouvoir décrire les mesures qui doivent être prises en cas de panne des radiocommunications bidirectionnelles lorsqu’un petit aéronef télépiloté est utilisé dans un espace aérien de classe C ou D.

Divers
Opération de base Opération avancée Sujets
s’appliques’applique Matériel de guerre

Un pilote utilisant un petit SATP en visibilité directe doit pouvoir indiquer qu’un petit aéronef télépiloté ne peut pas transporter des armes sans autorisation.

Règlement de l’aviation canadien (RAC) : Partie IX-Systèmes d’aéronefs télépilotés

Section I—Dispositions générales
Opération de base Opération avancée Sujets
s’appliques’applique Définitions et interprétation
s’appliques’applique Application
sans objet s/osans objet s/o Réservé
sans objet s/osans objet s/o Réservé
sans objet s/osans objet s/o Réservé

Un pilote utilisant un petit SATP en visibilité directe doit pouvoir définir les termes courants utilisés dans les exploitations d’SATP, comme: liaison de commandement et de contrôle, charge utile, observateur visuel.

Section II—Interdiction générale
Opération de base Opération avancée Sujets
s’appliques’applique Utilisation imprudente ou négliente

Un pilote utilisant un petit SATP en visibilité directe doit pouvoir indiquer l’interdiction contre l’atteinte à la sécurité arienne ou la sécurité de quelconque personne.

Règlement de l’aviation canadien (RAC) : Sous-partie 1—Petits aéronefs télépilotés

Section I—Disposition Générale
Opération de base Opération avancée Sujets
s’appliques’applique Application

Un pilote utilisant un petit SATP en visibilité directe doit pouvoir indiquer qu’un aéronef télépiloté de g ou moins n’est pas assujetti au règlements dans la Partie IX, sous-partie 1 du Règlement de l’aviation canadien.

Section II—Immatriculation des aéronefs télépilotés
Opération de base Opération avancée Sujets
s’appliques’applique Immatriculation des aéronefs télépilotés
s’appliques’applique Numéro d’immatriculation
s’appliques’applique Qualifications pour être propriétaire enregistré d’un aéronef télépiloté
s’appliques’applique Exigences relatives à l’immatriculation
s’appliques’applique Registre des aéronefs télépilotés
s’appliques’applique Circonstances d’annulation du certificat d’immatriculation
s’appliques’applique Changement de nom ou d’adresse
s’appliques’applique Accessibilité du certificat d’immatriculation
sans objet s/osans objet s/o Réservé

Un pilote utilisant un petit SATP en visibilité directe doit pouvoir :

  • Indiquer que les petits ATP dans des opérations avancées doivent porter des marques et être immatriculés.
  • Indiquer que le pilote doit avoir accès au certificat d’immatriculation lorsqu’il utilise un ATP immatriculé.
Section III—Règles générales d’utilisation et de vol
Opération de base Opération avancée Sujets
s’appliques’applique Visibilité directe
s’appliques’applique Interdiction—périmètre de sécurité d’urgence
s’appliques’applique Interdiction—espace aérien intérieur canadien
s’appliques’applique Interdiction—espace aérien
s’appliques’applique Entrée involontaire dans l’espace aérien contrôlé
s’appliques’applique Sécurité du vol
s’appliques’applique Priorité de passage
s’appliques’applique Évitement d’abordage
s’appliques’applique État des membres d’équipage
s’appliques’applique Observateurs visuels
s’appliques’applique Conformité aux instructions
s’appliques’applique Êtres vivants
s’appliques’applique Procédures
s’appliques’applique Information préalable au vol
s’appliques’applique Altitude maximale
s’appliques’applique Distance horizontale
s’appliques’applique Examen des lieux
s’appliques’applique Autres exigences avant vol
s’appliques’applique État de service du système d’aéronef télépiloté
s’appliques’applique Accessibilité du manuel d’utilisation d’un système d’aéronef télépiloté
s’appliques’applique Instructions du constructeur
s’appliques’applique Commandes d’un système d’aéronef télépiloté
s’appliques’applique Décollage, lancement, approche, atterrissage et récupération
s’appliques’applique Conditions météorologiques—conditions minimales
s’appliques’applique Givrage
s’appliques’applique Vol de formation
s’appliques’applique Interdiction—utilisation d’un véhicule, d’un navire ou d’un aéronef habité en mouvement
s’appliques’applique Dispositif de vue à la première personne
s’appliques’applique Vol de nuit—exigences
s’appliques’applique Plusieurs aéronefs télépilotés
s’appliques’applique Manifestations aéronautiques spéciales ou événements annoncés
s’appliques’applique Transfert des responsabilités
s’appliques’applique Charges utiles
s’appliques’applique Système d’interruption de vol
s’appliques’applique ELT
s’appliques’applique Transpondeur et équipement de transmission automatique d’altitude-pression
s’appliques’applique Utilisation à un aérodrome, un aéroport ou un héliport ou dans son voisinage
s’appliques’applique Dossiers
s’appliques’applique Mesures relatives aux incidents et accidents
sans objet s/osans objet s/o Réservé
sans objet s/osans objet s/o Réservé
sans objet s/osans objet s/o Réservé

Un pilote utilisant un petit SATP en visibilité directe doit pouvoir :

  • Indiquer que les petits aéronefs télépilotés doivent céder le passage aux aéronefs habités en tout temps.
  • Préciser les règles concernant l’utilisation d’observateurs visuels.
  • Indiquer que les renseignements aéronautiques doivent être consultés avant le vol.
  • Indiquer que les opérations d’SATP doivent rester à l’intérieur de l’espace aérien intérieur canadien.
  • Indiquer l’exigence d’informer le contrôle de la circulation aérienne si un aéronef à la dérive risque d’entrer dans un espace aérien contrôlé.
  • Indiquer les procédures qui doivent être établies pour les opérations normes et d’urgence pour toutes les exploitations d’petit ATP.
  • Indiquer la distance minimale qu’un petit aéronef télépiloté doit conserver par rapport à un aérodrome à une personne.
  • Indiquer la la visibilité minimale requise pour l’exploitation d’un petit SATP.
  • Indiquer la distance minimale qu’un petit aéronef télépiloté doit conserver par rapport à un aérodrome à un héliport.
  • Indiquer qu’un petit SATP ne peut pas être exploité à ou à proximité d’un aérodrome dans une manière qui peut interférer avec un aéronef qui est dans le circuit de l’aérodrome.
  • Indiquer la distance minimale qu’un petit aéronef télépiloté doit conserver par rapport à un aérodrome et un héliport lorsque l’aéronef télépiloté n’exploite pas sous les règlements pour les opérations avancés.
  • Décrire les facteurs qui doivent être compris dans un « examen des lieux » pour les opérations des exploitations d’petit ATP.
  • Indiquer les exigences relatives à l’éclairage pour l’utilisation d’un petit ATP pendant la nuit.
Section IV—Opérations de base
Opération de base Opération avancée Sujets
s’appliques’applique Application
s’appliques’applique Exigence relative au pilote
s’appliques’applique Délivrance du certificat de pilote–petit aéronef télépiloté (VLOS)–opérations de base
s’appliques’applique Mise à jour des connaissances
s’appliques’applique Accessibilité au certificat et aux relevés
s’appliques’applique Règles relatives aux examens
s’appliques’applique Reprise d’un examen ou d’une révision en vol
sans objet s/osans objet s/o Réservé
sans objet s/osans objet s/o Réservé

Un pilote utilisant un petit SATP en visibilité directe doit pouvoir :

  • Indiquer les qualifications requises pour obtenir un certificat de pilote–petit aéronef télépiloté (VLOS)–opérations de base.
  • Indiquer les exigences pour l’exploitation d’un petit SATP dans des opérations de base.
  • Indiquer les exigences de mise à jour des compétences de cinq ans et de 24 mois pour les titulaires d’un permis de pilote, aéronef télépiloté (VLOS).
Section V—Opérations avancées
Opération de base Opération avancée Sujets
s’appliques’applique Application
s’appliques’applique Exigence relative au pilote
s’appliques’applique Délivrance du certificat de pilote–petit aéronef télépiloté (VLOS)–opérations avancées
s’appliques’applique Mise à jour des connaissances
s’appliques’applique Accessibilité au certificat et aux relevés
s’appliques’applique Règles relatives aux examens
s’applique

  • Exemple de fichiez site muse a
  • Liasse fiscale reel simplifie 2019
  • Navigqgeur samsung
  • Comme nt tel sur lordi
  • Les sims anti floutage
  • The hunter classic team