Téléchargement Gratuit ZoneTelechargement

..

Recette cavacas

Telecharger recette cavacas

Aide


Vous devez vous inscrire afin de télécharger
Veuillez créer un compte gratuitement sur Torrent9 pour accéder aux téléchargements illimités et au streaming !

La naissance des desserts portugais

Il existe une multitude de desserts portugais, mais où sont nés la majorité d'entre eux? Eh bien, dans les couvents! Lorsque le sucre arriva dans les couvents au Portugal, les bonnes soeurs et moines portugais créèrent une multitude de recettes à base de ce sucre. Mais pas seulement! Ils utilisèrent aussi des oeufs dans leurs recettes, et plus particulièrement des jaunes d’œufs. Pourquoi les jaunes d’œufs, vous avez une idée ?

Les bonnes soeurs dans les couvents utilisaient les blancs d’œufs pour repasser leurs vêtements, cela évitait que le fer colle et cela rendait les tissus plus rigides et lustrés. Afin de ne pas gaspiller les jaunes d’œufs qui restaient, les bonnes soeurs et moines eurent l’idée de les utiliser dans des recettes de cuisine. Ajoutés au sucre qu’ils avaient en abondance, cela donna naissance à plein de desserts portugais, aujourd’hui encore très présents dans la gastronomie portugaise.  

On appelle ces desserts, les « doces conventuais », qui signifie les desserts des couvents. Ainsi, de nombreux desserts portugais sont issus des couvents locaux, certains sont dans la liste que vous vous apprêtez à découvrir. Régalez-vous!

Quelques précisions avant de commencer:

  • même si la liste comprend une majorité de « doces conventuais », quelques uns n'en sont pas,
  • j’utilise le terme « dessert » pour désigner des douceurs sucrées qu'on peut consommer à tout moment de la journée. Il ne faut pas prendre le terme « dessert » au sens stricte (un met qu’on déguste à la fin de repas),
  • Évidemment c'est une liste non exhaustive. 🙂

Le « pão de ló » est un gâteau traditionnel portugais. Un dessert simple : œufs, sucre et farine ! Suivant la région où vous le trouvez, le centre du gâteau est plus ou moins humide. Il peut être sec jusqu’à liquide comme s’il n’avait pas été bien cuit à l’intérieur. Les secs sont généralement facilement reconnaissable car le gâteau a un trou au milieu.

Les « pão de ló » les plus connus (version « humide ») sont ceux des villes d’ Ovar et d’Alfeizerão. L'histoire raconte qu'ils sont coulants à l'intérieur suite à l’erreur d’une cuisinière. Lorsqu’elle fit la recette pour la visite d’un roi, pressée, elle retira le gâteau du four avant le temps nécessaire à la cuisson. Le cœur du gâteau était encore presque liquide mais le roi adora et la recette resta.

Il faut savoir que ce dessert a été introduit au Japon quand les premiers portugais ont atteint le pays et aujourd’hui le « pão de ló » est un dessert très populaire au Japon où il est appelé « pan ».

La recette ici pour les apprentis pâtissiers qui me lisent 🙂 

Pão de Ló d'Ovar. 

2. Toucinho do céu

Certains des « doces conventuais » (desserts issus des couvents) ont des noms avec une connotation plus ou moins religieuse. C'est le cas du dessert: « Toucinho do céu » qui signifie « graisse du ciel ». 

Ce dessert portugais est effectué à base d’amandes et … préparez-vous … de graisse de porc. Curieux, n’est-ce pas ?!? Il a été créé par les religieuses du couvent de Santa Clara de Guimarães, dans le nord du pays. C’est un dessert portugais très populaire. Le nom n’attire pas forcément mais c’est délicieux !

Toucinho do Céu.

​3. Sericaia

C’est un dessert très moelleux d’Alentejo (magnifique région sous Lisbonne). C’est un des incontournables « doces conventuais » (desserts issus des couvents) avec la présence marquée d’œufs et cannelle.  Une des règles à respecter pour effectuer ce dessert portugais est que des fissures doivent se former à la cuisson. Si vous allez en Alentejo, vous ne pouvez pas manquer ce dessert portugais, on le trouve partout !

Sericaia.

4. Pastel de Tentúgal

Le « Pastel de Tentúgal » est une sorte de petit ballotin croquant fourré aux œufs. Ce qui rend ce dessert si savoureux c’est notamment la pâte très très fine (0,15mm) et croquante. 

Vous vous en doutez, je vous ai dit que ce dessert était  « fourré aux oeufs » et donc vous ne saurez pas étonné si je vous dis qu'il est né au couvent da Nossa senhora da natividade à Tentúgal au 16èmesiècle. Ce dessert est « protégé » par l’Indicação Geográfica Protegida (IGP), ce qui explique qu’il ne peut être produit que dans la région de Coimbra. C’est la spécialité des petites villes de Tentúgal et Montemor-o-Velho.

Film "Assalto Ao Poder" actuellement au cinéma. 

Ce dessert portugais est typique de la région d’Aveiro (au sud de Porto). Il a été créé au couvent de Jesus da Ordem Dominicana feminina, qui est maintenant le musée d’Aveiro.

Les « ovos moles » comprennent une pâte aux jaunes d’œufs et sucre enveloppée dans une sorte d’hostie. La forme de ces petites douceurs sucrées est très souvent inspirée du monde marin avec une forme de coquillage ou de poisson. 

Comme le « Pastel de Tentúgal », les « ovos moles » sont « protégés » et ne peuvent être produits que dans la région d’Aveiro. C’est le premier dessert portugais a avoir eu sa recette protégée. Les « ovos moles » d’Aveiro génèrent 5 millions d’euros par an ! 

Clip YouTube Fernando Daniel: Espera

6. Pastel de Belém

Le populaire et l’incontournable pastel de Belém est comme de nombreux autres desserts portugais: un doce conventual! Pour ceux qui ne connaissent pas encore le pastel de Belém, (Oulalala ! Quel impair !), c’est une sorte de petite tarte feuilletée garnie d'une crème aux œufs et sucre sur laquelle vous pouvez ajouter de la cannelle ou non suivant votre goût. 

Ce dessert portugais a été créé par les religieux de Belém (quartier de Lisbonne) dans un atelier situé juste à côté du monastère dos Jerónimos. L’atelier de confection existe toujours et la boutique attenante est très populaire avec des files d’attente à n’en plus finir (mon astuce pour éviter ces files dans l’article "13 choses incontournables à faire à Lisbonne"). La « vraie recette », celle du « pastel de Belém », est toujours restée secrète et explique que la qualité de ces pasteis soit si réputée. 

Pastel de Belém.

7. Cornucopia

Cornucopia signifie « corne d'abondance », qui symbolise à l'époque la fertilité et l'abondance. Sa forme de cornet de glace permet rapidement d'identifier ce dessert portugais réalisé à base de farine, beurre, sucre, saindoux, pain toasté, amandes effilées, et jaunes d'oeufs (eh oui, c’est un « doce conventual »).

Comme certains autres « doces conventuais » l'origine exacte de cette pâtisserie est disputée par plusieurs régions. Certains disent que les « cornucopia » sont issus du Monastère de Cós de la région d'Alcobaça. D'autres disent que cette douceur viendrait des Açores et plus particulièrement de « Angra do Heroísmo », une ville de l'île de Terceira. Peu importe me direz-vous, l'important c'est que ce soit délicieux à déguster! 

Cornucopia.

8. Cavacas

Sabrosa, Aveiro, Coimbra, Santa Clara, Resende, Caldas da Rainha, Amarante Les « cavacas » sont des biscuits portugais qu'on trouve quasiment partout au Portugal. Suivant les régions, la forme (ronde, ovale, alongée) et la texture (moelleuse, dure)  varient légèrement mais tous ont un point commun: le sucre glacé qui nappe le biscuit d'une couleur blanche.  La forme la plus commune est ovale comme celle que je déguste sur la photo principale de cet article. 

À Aveiro, à la fête de la São Gonçalinho, en janvier, des « cavacas » sont jetés du haut des chapelles de la ville et les personnes dans la rue doivent les rattraper à l'aide de parapluies renversés ou d'épuisettes. C'est très sympa d'y participer! 

La fête de la São Gonçalinho à Aveiro. Les parapluies et les épuisettes pour récupérer les cavacas jetées du haut des chapelles.

9. Pastel de Santa Clara

Ce dessert portugais qui peut avoir différentes formes : demi-lune, étoile a été inventé dans un couvent de Coimbra. Suite à des difficultés économiques des ordres religieux au 19èmesiècle, les religieuses vendaient ce dessert aux étudiants de la renommée et très populaire Université de Coimbra (si vous voulez en savoir plus sur Coimbra, je vous invite à lire l'article « À la découverte de Coimbra »​).

Pastel de Santa Clara. 

Torta de laranja 

Un peu plus tôt je vous disais qu'il y avait assez peu de desserts portugais aux fruits. La « torta de laranja » fait exception. Ce dessert au goût subtil d'orange est une sorte de gâteau humide roulé à base de jus d'orange, de beurre, d'oeufs et de sucre.

C'est un dessert du XVIème siècle, son origine n'est pas sûre à % mais de nombreuses personnes s'accordent à dire que ce dessert portugais serait issu du couvent de de Nossa Senhora da Conceição de Lagos (en Algarve). D'autres disent qu'il serait originaire du couvent de Jesus à Setubal (au sud de Lisbonne). L'une région ou l'autre ne serait pas étonnant puisque les deux régions sont réputées pour avoir des oranges de qualité. Quoi qu'il en soit, cela n'ôte rien au goût délicieux de ce dessert que j'affectionne tout particulièrement! 

Voici une petite recette ici si vous voulez essayer de le reproduire chez vous 🙂 

Torta de Laranja. 

Barriga de freira

Ce dessert à un nom « original » puisque « Barriga de freira » signifie « vente de la bonne soeur». C'est un dessert traditionnel portugais qui a été créé eu 15èmesiècle dans les couvents (« doce conventual»). Suivant les régions, il existe plusieurs variantes à ce dessert mais la base commune est l'oeuf. Celui de la photo ci-dessous a une couverture croquante réalisée avec des amandes.

Barriga de freira.

Bolo de bolacha 

Le bolo de bolacha est l’incontournable dessert portugais. Comme pour de nombreux desserts portugais (seradura, natas do céu, salame,), on trouve dans ce dessert le biscuit « bolacha Maria ». D’ailleurs le nom de ce dessert portugais est plutôt clair :« Bolo de Bolacha » signifie « gâteau de biscuits ». Alors oui, dit comme ça, ça paraît un peu lourd comme dessert mais bien qu’un peu calorique (oui, oui ! ça reste un dessert et en plus à base de crème au beurre), je trouve ce dessert « relativement » léger au niveau de la texture si la crème est bien faite. Bon après je ne vous cache pas que les portugais aiment servir d’énormes parts donc ce n’est pas toujours facile à finir (et pourtant croyez-moi je ne suis pas du genre à laisser quelque chose dans mon assiette !). 

Ce dessert a de faux airs de tiramisu. En effet, il est préparé avec les biscuits « bolacha Maria » qui sont trempés rapidement dans du café et sur lequel on met de la crème au beurre (beurre et sucre … aie aie aie .. mais c’est tellement bon !). Puis on recommence, une couche de biscuits trempés dans du café et une couche de crème au beurre et ainsi de suite jusqu’à Ne pensez pas trop aux calories, profitez juste de l’instant !

La recette est ici pour les gourmands! 

Bolo de bolacha. 

Natas do céu

« Natas do céu » qui signifie « Crèmes du Ciel » est le dessert que vous trouvez dans tous les restaurants au Portugal et cela n’est pas étonnant puisque c’est un des desserts préférés des portugais. 

C’est un dessert qu’on reconnaît assez facilement dans les vitrines des restaurants puisqu’il est généralement dans un verre et on identifie bien les différentes couches de ce dessert. La première est une sorte de crumble fait à base de biscuits « bolacha Maria » ,  puis, il y a une couche de blanc d’œufs et sucre. Et pour finir, la dernière couche est une sorte de crème à base d’œufs.

La recette est ici. 

Natas do céu.

Aletria

C’est un dessert portugais qu'on trouve assez souvent sur les tables de Noël. À cette époque de l'année, les portugais utilise la cannelle pour décorer le dessert avec un sapin, une étoile Ce dessert ressemble à l' « arroz doce »  (riz au lait portugais) mais à la place du riz ce sont des pâtes vermicelles. 

L'Aletria a des origines arabes où les pâtes étaient cuites dans du lait d'amande et du miel. D'ailleurs, le nom « Aletria » vient de l'arabe « al-irtiâ » qui désigne les pâtes.  L'Aletria est arrivé sur la péninsule ibérique: « Andalousie » et « Algarve », via les maures à la fin du 8ème siècle. 

Suivant les régions, on trouve différentes recettes de l'Aletria, avec plus ou moins de pâtes, avec ou sans jaune d'oeufs, avec une constance plus ou moins crémeuse  

Aletria.

Salame

Je voulais vous parler de ce dessert car c'est finalement un des « rares » desserts portugais avec du chocolat. Le salame est un dessert traditionnel portugais mais pas seulement! Il est aussi le dessert traditionnel d'un autre pays Savez-vous lequel? On le trouve aussi en Italie. 

Cette petite douceur est faite de chocolat, des incontournables biscuits « bolacha Maria », de beurre, de sucre et d'oeufs. On l'appelle « salame » car il a de faux airs de « salami » le saucisson italien. 

La recette est très simple, la voici ici. 

Salame.

Pour résumer

Même si on parle plus souvent de la gastronomie portugaise « salée » (j'en parle d'ailleurs dans l'article ici) que de celle « sucrée », vous remarquerez qu'il existe tout de même un tas de douceurs sucrées à tester au Portugal! 

Quel est votre dessert portugais préféré? 

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager en cliquant sur l'onglet "Partager l'article" ci-dessous. Et soyez les bienvenus sur nos réseaux sociaux: 


  • Quality center t411
  • Pixels film 720p
  • Comptabilite analytique cours et exercices corriges
  • Poupoupidou a 720p
  • Pierre bordage epub
  • The expanse saison 1 french
  • Curseur asus
  • Ement java wax
  • Je vois le monde pdf