Téléchargement Gratuit ZoneTelechargement

..

Arbre de la vie oeuvre collective a

Telecharger arbre de la vie oeuvre collective a

Aide


Vous devez vous inscrire afin de télécharger
Veuillez créer un compte gratuitement sur Torrent9 pour accéder aux téléchargements illimités et au streaming !

« Ah ça y est, tu sors de ton trou ! Depuis le temps qu’on a rien lu de nouveau chez toi ! »

Oui&#; Oui, je sais, c’est vrai&#; Je suis de moins en moins prolifique sur le blog. J’ai parfois même l’impression de le laisser suivre son cours (sans que cela me satisfasse pour autant)&#; Mais tout va bien, je suis là ! Je sors donc de mon hibernation estivale pour vous parler d’un de mes peintres préférés, que je n’avais pas encore abordé jusque là.

Au passage, une repro de ce tableau est accrochée dans ma salle à manger 😀

En réalité, il ne s’agit pas d’un tableau, mais d’un triptyque tiré d’un ensemble bien plus large, et qui n’est en réalité qu’un travail préparatoire, on y reviendra par la suite. Ces trois parties s’intitulent respectivement L’Attente, L’Arbre de Vie et L’Accomplissement. Et bien qu’il soit connu de tous, il reste assez impénétrable.

 

Certes, on voit. On voit donc 3 personnages : une femme seule à gauche, un couple qui s’enlace à droite, et au milieu, un arbre dont les branches se déploient pour former des spirales. Ah oui, puis un piaf également, posé dans l’arbre. On peut noter aussi des formes étranges qui couvrent le tronc, une sorte de mycose artistique ? Qu’est ce qu’on dire de plus ? Des fleurs poussent au sol&#; Ah oui, les personnages ont l’air tout droit sortis du catalogue collection Automne-Hiver de chez Desigual. Mais à part ça&#;

Si, on peut dire que la femme de gauche ajuste son brushing, et puis qu’elle a plus de bijoux que Mister T.


Ok, je l’ai sorti du grenier celui-ci, mais avouez qu’il y a un air ! 😉

Alors sur le principe, c’est simple comme construction de tableau, mais ça reste assez incompréhensible. Y a un côté très moderne dans les tons et les motifs utilisés. Mais ce qui cloche, c’est l’absence de perspective, alors qu’elle a été inventée au Moyen-âge tout de même ! Et regardez l’arbre, il est complètement plat, pas même un peu de relief soulevé par une ombre. Ce décalage entre le vieillot et le moderne crée un côté étrange et à la fois onirique.

Et puis, qu’est-ce qu’il se passe dans cette scène ? On peut s’intéresser aux visages. Pour la gars, c’est réglé, ça restera un mystère. Son amie, c’est plus limpide : elle est sereine, entièrement détendue, presque un sentiment de soulagement. Mais pour Miss T ? Difficile à dire : de la jalousie ?  Du mépris ? Ou est-elle contente ? Son visage est assez impassible, impénétrable&#; Du coup, il est bien difficile de comprendre ce qui se joue sous nos yeux&#;

 

 

 

Il s’agit en réalité non pas d’une seule oeuvre, mais de trois tableaux issus d’un ensemble bien plus important, aujourd’hui exposé au Musée des Arts Appliqués, le MAK de Vienne (Autriche).

Ces tableaux, aussi universellement connus qu’ils soient, ne sont en réalité qu’un travail préparatoire. Eh oui ! Voici sa petite histoire : en , un richissime homme d’affaire belge, Adolphe Stoclet, passe commande à Klimt. Il voudrait réaliser dans la salle à manger de sa villa bruxelloise en construction, une fresque. Depuis Vienne, Klimt imagine donc cette scène dont il réalise des esquisses, puis les dessins sur toile qu’il envoie ensuite à un atelier autrichien, la Wiener Werkstätte, composé d’artistes et d’artisans, chargé de la réalisation de la décoration du Palais Stoclet. C’est un artiste marbrier qui réalisera la fresque. Actuellement, seule l’oeuvre sur toile est visible, le Palais Stoclet étant privé la fresque n’est observable qu’en photo.

A noter que dans la fresque du Palais Stoclet, ce n’est pas le couple qui figure sur la droite de l’oeuvre, mais cette représentation :

L’envie de Klimt, en réalisant cette scène, était de montrer un jardin de l’art et de l’amour, éternel, qui ne fanerait jamais. Le sujet central est l’Arbre de vie, composé de ramifications qui s’étendent sur toute la surface du tableau, couvert de taches, d’yeux et de formes superposées : rondes, ovales, triangulaires, plus ou moins carrées.
L’arbre de vie est en réalité un sujet millénaire. Dans la Bible, on trouve deux arbres dans le Jardin d’Eden : l’Arbre de vie et l’Arbre de la Connaissance, dont Eve croquera le fruit. L’Arbre de Vie y représente l’immortalité, et Adam et Eve deviendront mortels en quittant le Paradis.

On le retrouve dans différentes cultures partout dans le monde, mais sa symbolique varie selon les pays et les croyances. Par exemple, au Proche et au Moyen-Orient, l’Arbre de Vie symbolise l’immortalité. Dans la Chine ancienne et chez les Indiens, cet arbre pousse au centre de l’univers. Chez les Juifs, il représente les Lois de l’univers. Dans le Bouddhisme, il est appelé “le Bodhi »: c’est au pied de cet arbre en Inde que le Bouddha a eu l’éveil et a donné ses premiers enseignements.

Ici, l’Arbre montre le cycle de la vie : l’arbre perd ses feuilles en automne, et elles repoussent au printemps suivant. L’Arbre symbolise la nature, avec la présence de l’oiseau et des fleurs qui l’accompagnent, et a une portée universelle car l’arbre réunit le monde sous-terrain par les racines, le mode terrestre par le tronc et le ciel par ses branches.

 

 

Klimt est un peintre symbolique, et chaque élément du tableau est à interpréter pour en saisir le sens.

Commençons par l’arbre : il est composé de 7 branches qui se séparent chacune en une multitude de ramifications, lesquelles se terminent en spirales. Chaque élément est porteur de sens. Les 7 branches représentent la complexité des caractères humains, agités d’humeurs contraires, mais présentes dans un tout. La spirale, elle, est symbole du cycle, de la vie qui se répète. Elle représente à la fois le commencement et l’aboutissement de tout.


Dans l’Attente et l’Accomplissement, on retrouve l’idée de dualité dans l’univers, de deux états opposés : la solitude d’un côté et l’amour trouvé, le couple unifié de l’autre. Pour ma part, je ne vais pas me lancer plus loin dans la compréhension de ces représentations, mais si vous voulez vous lancer dans une compréhension plus fine de l’oeuvre, rendez-vous sur cette page (analyse un peu trop perchée pour moi, je l’avoue ^^ )


On remarque aussi la présence de l’oeil Oudjat, l’oeil du dieu faucon Horus dans l’Égypte ancienne. Il est présent dans l’arbre, ainsi que sur le manteau du personnage. Il s’agit d’un symbole protecteur.

 

 

L’artiste est un peintre autrichien né en Son père, orfèvre, lui a transmis sa passion pour le travail de l’or, qui deviendra la marque de fabrique de Klimt. A 14 ans, il entre à l’Ecole des Arts Décoratifs de Vienne, où son frère Ernst le rejoint l’année suivante. C’est là qu’ils feront la connaissance de Franz Match. Au sortir de leurs études, les 3 comparses forment un groupe appelé « La compagnie des Artistes » et travaillent dans un prestigieux musée viennois : le Kunsthistoriches Museum. En , ils créent leur propre atelier et  travaillent sur commande à la décoration de villas et de théâtres, où leur travail est rapidement reconnu.
Petit à petit, Klimt appose sa touche dans la création de ses commandes, mais son style ne plait pas à tous, au point d’être critiqué par ses contemporains. En , il reçoit une commande de l’Université de Vienne, qui lui demande de représenter trois allégories : la Philosophie, la Jurisprudence et la Médecine. Pour ce faire, il peint des groupes de femmes nues. Quel scandale ! On lui reproche ses corps de femmes représentés d’une manière qualifiée de pornographique. La critique est arrivée d’artistes, mais aussi des politiques et des religieux.

Photographie d’époque de La médecine, détruite par les Nazis en

En , il fonde la Secession de Vienne, un groupement d’artistes dont l’objectif est de fournir des expositions aux jeunes artistes non-conventionnels, et d’importer à Vienne les meilleurs artistes étrangers, ainsi que de publier son propre magazine afin de mettre en avant les travaux de ses membres. Son but est d’arracher l’Art aux négoces, et de le rendre aux artistes. Ce rejet de l’art académique fait penser aux Salons de Refusés, dans lesquels on a trouvé les fers de lance du mouvement Impressionnistes en France,  à partir de

En témoigne ce tableau intitulé Nudas Veritas, au dessus duquel Klimt a écrit « Kannst du nicht allen gefallen durch deine that ind dein kunstwerk, mach es wenigen  recht vielen gefallen ist schlimm schiller « , qui peut être traduit par « Si vous ne pouvez pas plaire à tout le monde avec votre art et vos actes, alors plaisez à quelques uns, il n’est pas bon de plaire à tous ».

En même temps, il devient le portraitiste attitré de la bourgeoisie viennoise, en développant un style mêlant précision photographique et un style pictural caractéristique : il peint des vêtements dont les tissus sont plus extraordinaires les uns que les autres ! Souvent, les expressions de ses modèles, la plupart du temps féminins, sont mélancoliques et elles semblent appartenir à un univers irréel.

Portrait d’Emilie Flöge &#;

Sa période la plus connue est son Cycle de l’Or, qui débute en par une visite à Ravenne, en Italie. Là-bas, il découvre un style byzantin marqué par l’utilisation de l’or. Jusqu’en , il peint ses oeuvres les plus emblématiques :

Espoir II &#;

  • Un coeur ailleurs
  • Cols de cuir film de guerre
  • Danger renault captur media nav evolution
  • Musique banzai record
  • Jeu a weather lord ement
  • Le chateau ambulant vostfr
  • Traktor scratch pro 2 crack francais
  • Ca marche pour smartgotv tablette acer incompatible