Téléchargement Gratuit ZoneTelechargement

..

Logo txenty century fox blender

Telecharger logo txenty century fox blender

Aide


Vous devez vous inscrire afin de télécharger
Veuillez créer un compte gratuitement sur Torrent9 pour accéder aux téléchargements illimités et au streaming !

March

BORDEAUX Pitching & co-pro Forum for animation Film

PRESS REVIEW


2


March

BORDEAUX Pitching & co-pro Forum for animation Film

PRESS REVIEW

3


Ecran Total - 15/03/17

4

Print

- France -


Le Figaro - 10/03/17

Print

- France -

5


Le Soir - 13/03/17

Print

Le Soir Soir Lundi Lundi 13 13 mars mars Le

LACULTURE 29

A qui le maillot jaune de lâ€&#x;animation ? CINĂ&#x;MA La Flandre assure lâ€&#x;essentiel de la reprĂŠsentation belge au Cartoon Movie Le 19 19ee forum forum Le des coproductions coproductions des de films films dâ€&#x;animation dâ€&#x;animation de sâ€&#x;est terminĂŠ terminĂŠ vendredi. vendredi. sâ€&#x;est Huit projets projets Huit de longs-mĂŠtrages longs-mĂŠtrages de impliquent la la Belgique. Belgique. impliquent Câ€&#x;est en en Flandre Flandre Câ€&#x;est que lâ€&#x;animation lâ€&#x;animation suscite suscite que toutes les les attentions. attentions. toutes

MĂ&#x;CANISME MĂ&#x;CANISME

En Flandre Flandre En de lâ€&#x;argent lâ€&#x;argent ilil yy aa de vient notamment notamment du du VAF VAF IlIl vient (Vlaams Audiovisueel Audiovisueel (Vlaams Fonds), soit soit 2,1 2,1 millions millions Fonds), dâ€&#x;euros en en pour pour les les dâ€&#x;euros (co)productions animĂŠes, animĂŠes, et et (co)productions du Media Media Fund Fund (relevant (relevant du du du VAF), soit soit euros euros VAF), mais lĂ lĂ  destinĂŠs destinĂŠs aux aux sĂŠries. sĂŠries. mais Le financement financement ĂŠmane ĂŠmane aussi aussi Le de Screen Screen Flanders, Flanders, un un fonds fonds de qui soutient soutient les les producteurs producteurs qui dĂŠpensant une une partie partie de de leur leur dĂŠpensant budget dans dans la la RĂŠgion. RĂŠgion. Un Un budget peu plus de euros peu plus de euros est ainsi ainsi consacrĂŠ consacrĂŠ chaque chaque est annĂŠe Ă Ă  lâ€&#x;animation. lâ€&#x;animation. Astuce Astuce :: annĂŠe partir dâ€&#x;un dâ€&#x;un certain certain niveau niveau Ă Ă  partir et moyennant moyennant un un coproduccoproducet teur belge, belge, la la production production teur peut ĂŠgalement ĂŠgalement prĂŠtendre prĂŠtendre au au peut tax shelter. shelter. Et Et si si câ€&#x;est câ€&#x;est le le cas, cas, tax une manne manne supplĂŠmentaire supplĂŠmentaire une de près près de de euros euros de serait encore encore Ă Ă  partager. partager. serait BĂŠnĂŠficiaires rĂŠcents rĂŠcents de de ce ce BĂŠnĂŠficiaires dispositif :: AstĂŠrix AstĂŠrix -- Le Le dododispositif maine des des dieux, dieux, Richard Richard the the maine stork, Jack Jack et et la la mĂŠcanique mĂŠcanique du du stork, cĹur cĹur

BORDEAUX BORDEAUX DENOTRE NOTREENVOYĂ&#x; ENVOYĂ&#x;SPĂ&#x;CIAL SPĂ&#x;CIAL DE

Cartoon Movie Movie sâ€&#x;est sâ€&#x;est terteree Cartoon minĂŠ vendredi vendredi en en prĂŠprĂŠminĂŠ sence de plus de parsence de plus de participants venus venus de de 38 38 pays. pays. AidĂŠ AidĂŠ ticipants par le le Programme Programme Media, Media, ce ce fofopar rum des des coproducteurs coproducteurs de de films films rum ĂŠdidâ€&#x;animation en en ĂŠtait ĂŠtait Ă Ă  sa sa 19 19ee ĂŠdidâ€&#x;animation bringdadabeer.com Sonbut but ??Susciter Susciterdes despartepartetion. nariats et, et, donc, donc, des des coproduccoproducnariats tions dans dans le le secteur secteur en en Europe. Europe. tions Parmi les les dĂŠlĂŠgations dĂŠlĂŠgations les les plus plus en en Parmi vue cette cette annĂŠe annĂŠe :: la la Flandre, Flandre, vue venueen enforce forceĂ Ă Bordeaux Bordeaux !! venue Ilsse sesont sontrebaptisĂŠs rebaptisĂŠsÂŤÂŤ les lesFlanFlanIls driens de de lâ€&#x;animation lâ€&#x;animation Âť, Âť, clin clin dâ€&#x;Ĺil dâ€&#x;Ĺil driens ces coureurs coureurs cyclistes cyclistes qui qui rereĂ Ă  ces prennent la la route route au au sortir sortir de de prennent lâ€&#x;hiver, en en forçats forçats des des cĂ´tes, cĂ´tes, de de la la lâ€&#x;hiver, boue et des pavĂŠs. Nos voisins ont boue et des pavĂŠs. Nos voisins ont mis le le grand grand braquet braquet :: distribudistribumis tion dâ€&#x;une dâ€&#x;une gazette, gazette, clips clips de de prĂŠprĂŠtion sentation Ă Ă  lâ€&#x;heure lâ€&#x;heure du du dĂŠjeuner, dĂŠjeuner, sentation tenue distinctive distinctive (un (un maillot maillot noir noir tenue etjaune), jaune),soirĂŠe soirĂŠede declĂ´ture clĂ´turefestive festive et la bière bière renommĂŠe renommĂŠe ÂŤÂŤ soirĂŠe soirĂŠe flaflaĂ Ă  la mande  et, et, surtout, surtout, huit huit projets projets mande bringdadabeer.com CetteopĂŠration, opĂŠration,certes certes prĂŠsentĂŠs. pour partie partie de de communication, communication, pour est assez assez inĂŠdite inĂŠdite :: le le Cartoon Cartoon est nâ€&#x;avait encore encore jamais jamais braquĂŠ braquĂŠ ses ses nâ€&#x;avait projecteurs sur sur une une rĂŠgion rĂŠgion plutĂ´t plutĂ´t projecteurs quâ€&#x;un pays. pays. MĂŞme MĂŞme au au festival festival quâ€&#x;un Anima, rendez-vous rendez-vous belge belge inconinconAnima, tournable pour pour la la profession profession tournable comme les les amateurs, amateurs, on on ne ne fait fait comme pasun untel teldistinguo‌ distinguo‌ pas Mais il y a les chiffres. DonnĂŠs Mais il y a les chiffres. DonnĂŠs

L

Ils se se sont sont rebaptisĂŠs rebaptisĂŠs Ils les Flandriens Flandriens ÂŤÂŤ les de lâ€&#x;animation lâ€&#x;animation Âť, Âť, clin clin dâ€&#x;Ĺil dâ€&#x;Ĺil de aux coureurs coureurs cyclistes cyclistes aux par Eric Eric Goossens, Goossens, vice-prĂŠvice-prĂŠpar sident dâ€&#x;bringdadabeer.com dâ€&#x;bringdadabeer.com et et patron patron du du sident studio Walking The Dog. La RĂŠRĂŠstudio Walking The Dog. La gion flamande flamande (Bruxelles (Bruxelles inclus) inclus) gion compte 22 22 boĂŽtes boĂŽtes de de productions productions compte spĂŠcialisĂŠes et et 10 10 studios studios dâ€&#x;anidâ€&#x;anispĂŠcialisĂŠes mation. Tous Tous projets projets confondus, confondus, mation. on yy travaille travaille pour pour le le moment moment sur sur on 25 longs-mĂŠtrages longs-mĂŠtrages et et 30 30 sĂŠries. sĂŠries. 25 Pas tous majoritairement flaPas tous majoritairement flamands, mais mais quand quand mĂŞme‌ mĂŞme‌ A A mands, Bordeaux, ce ce bulletin bulletin de de bonne bonne Bordeaux, santĂŠ permet permet alors alors Ă Ă  Arielle Arielle SleuSleusantĂŠ tel, qui qui aa fondĂŠ fondĂŠ Tondo Tondo Films Films avec avec tel, Jan Bultheel, Bultheel, dâ€&#x;inviter dâ€&#x;inviter tout tout qui qui Jan veut investir investir dans dans le le genre genre Ă Ă  veut venirchez cheznous nous Âť. Âť. ÂŤÂŤ venir Les Flamands Flamands seraient-ils seraient-ils en en Les train de de devenir devenir la la locomotive locomotive de de train cette animation animation belge belge que que lâ€&#x;on lâ€&#x;on cette voit toujours toujours bien bien placĂŠe placĂŠe dans dans le le voit

Canaan Âť, Âť, un un ÂŤÂŤ western western flamand flamand mais mais oĂš oĂš les les Indiens Indiens gagnent gagnent Ă Ă  la la fin fin Âť, Âť, conte conte le le pĂŠriple pĂŠriple dâ€&#x;une dâ€&#x;une jeune jeune sĹur sĹur brugeoise brugeoise chez chez les les Lakota. Lakota. ŠŠD.R. D.R. ÂŤÂŤ Canaan

peloton des des plus plus actives actives en en EuEupeloton rope ?? Le Le Courtraisien Courtraisien Arnaud Arnaud rope Demuynck, venu venu Ă Ă  Bordeaux Bordeaux Demuynck, avec Le Le vent vent dans dans les les roseaux roseaux avec pour souligner souligner tout tout lâ€&#x;intĂŠrĂŞt lâ€&#x;intĂŠrĂŞt des des pour programmes  (les (les quartre quartre ÂŤÂŤ programmes courts repris repris sous sous lâ€&#x;intitulĂŠ lâ€&#x;intitulĂŠ Le Le courts parfum de de la la carotte carotte ont ont rassemrassemparfum blĂŠ ÂŤ kets Âť en Belgique blĂŠ ÂŤ kets Âť en Belgique francophone et et en en francophone Flandre), distingue distingue ÂŤÂŤ industrie industrie  Flandre), et ÂŤÂŤ artistique artistique Âť. Âť. La La locomotive locomotive ?? et Au niveau niveau industriel industriel peut-ĂŞtre, peut-ĂŞtre, ÂŤÂŤ Au ils sont sont plus plus pragmatiques. pragmatiques. Du Du ils cĂ´tĂŠ francophone, francophone, ilil yy aa du du jus jus cĂ´tĂŠ mais ilil faut faut structurer structurer les les aides, aides, mais ĂŞtre plus plus malin malin avec avec les les subvensubvenĂŞtre tions dont dont nous nous disposons. disposons. Ici Ici au au tions Cartoon,on onse serend rendcompte comptequâ€&#x;il quâ€&#x;ilyy Cartoon, surtout des des producteurs producteurs flaflaaa surtout mands et et très très peu peu de de projets projets franfranmands cophones‌ Je Je ne ne dis dis pas pas quâ€&#x;on quâ€&#x;on va va cophones‌ les ĂŠgaler ĂŠgaler en en quantitĂŠ. quantitĂŠ. Mais Mais nos nos les racines sont sont telles telles en en la la matière matière racines quâ€&#x;en termes termes artistiques, artistiques, en en quâ€&#x;en termes dâ€&#x;auteurs‌ dâ€&#x;auteurs‌ Je Je crois crois quâ€&#x;on quâ€&#x;on termes a un potentiel Ă  refaire valoir ! a un potentiel Ă  refaire valoir !  Et puis, puis, Arnaud Arnaud Demuynck Demuynck Et prĂŠfère les les projets projets bicommunaubicommunauprĂŠfère taires. Dâ€&#x;ailleurs, Dâ€&#x;ailleurs, Le Le vent vent dans dans les les taires. roseaux est est aidĂŠ aidĂŠ par par le le VAF VAF cocoroseaux produitpar parla laVRT. VRT.ÂŤÂŤCâ€&#x;est Câ€&#x;estgrâce grâceĂ Ă  produit ça quâ€&#x;on quâ€&#x;on arrive arrive Ă Ă  cette cette qualitĂŠ. qualitĂŠ. ça Bon‌ oui, oui, ilil yy aa des des moments moments Bon‌ dans lâ€&#x;histoire lâ€&#x;histoire oĂš oĂš les les vitesses vitesses sont sont dans diffĂŠrentes. Mais Mais du du cĂ´tĂŠ cĂ´tĂŠ francofrancodiffĂŠrentes. phone, ils ils yy rĂŠflĂŠchissent, rĂŠflĂŠchissent, Ă Ă  lâ€&#x;adlâ€&#x;adphone, ministration !!  ministration En attendant, attendant, Jan Jan Bultheel, Bultheel, En après Cafard Cafard en en , , poursuit poursuit après dans la la voie voie dâ€&#x;une dâ€&#x;une animation animation dans rĂŠsolument artistique artistique avec avec CaCarĂŠsolument naan. MĂŠlange MĂŠlange de de peinture, peinture, de de naan. motioncapture captureet etde devĂŠritable vĂŠritablejeu jeu motion dâ€&#x;acteur, ce ce ÂŤÂŤ western western flamand flamand dâ€&#x;acteur,

mais oĂš oĂš les les Indiens Indiens gagnent gagnent Ă Ă  la la mais fin Âť, Âť, conte conte le le pĂŠriple pĂŠriple dâ€&#x;une dâ€&#x;une jeune jeune fin sĹur brugeoise brugeoise recueillie recueillie au au sĹur XIXee siècle siècle par par une une tribu tribu Lakota. Lakota. XIX Je pense pense vraiment vraiment que que le le climat climat ÂŤÂŤ Je est bon, bon, confirme-t-il. confirme-t-il. Câ€&#x;est Câ€&#x;est dĂť dĂť est aux efforts efforts du du VAF VAF et et de de toutes toutes les les aux initiatives flamandes flamandes en en BelBelinitiatives

gique, un un peu peu comme comme ce ce qui qui se se gique, passe aussi aussi en en Wallonie. Wallonie. Le Le tax tax passe shelter, Screen Screen Flanders, Flanders, les les shelter, bourses‌ Il Il nâ€&#x;y nâ€&#x;y aa jamais jamais eu eu bourses‌ autant de de films films flamands flamands en en autant Flandre. RĂŠaliser RĂŠaliser un un long-mĂŠlong-mĂŠFlandre. trage dâ€&#x;animation dâ€&#x;animation prend prend toutoutrage jours un un peu peu plus plus de de temps, temps, mais mais jours

6

Joni Sledge Sledge ĂŠtait ĂŠtait Joni lâ€&#x;une des des reines reines du du disco disco lâ€&#x;une La chanteuse chanteuse amĂŠricaine amĂŠricaine Joni Joni La Sledge, lâ€&#x;une lâ€&#x;une des des quatre quatre sĹurs sĹurs Sledge, qui interprĂŠtaient interprĂŠtaient ensemble ensemble qui We Are Are Family Family Âť, Âť, lâ€&#x;un lâ€&#x;un des des plus plus ÂŤÂŤ We grands succès succès disco, disco, est est dĂŠcĂŠdĂŠcĂŠgrands dĂŠe vendredi vendredi Ă Ă  lâ€&#x;âge lâ€&#x;âge de de 60 60 ans, ans, dĂŠe en Arizona. Arizona. Joni Joni et et ses ses sĹurs sĹurs en Debbie, Kathy Kathy et et Kim, Kim, filles filles de de Debbie, deux artistes, artistes, ont ont grandi grandi Ă Ă  PhilaPhiladeux delphie et et sâ€&#x;ĂŠtaient sâ€&#x;ĂŠtaient fait fait une une cercerdelphie taine rĂŠputation rĂŠputation en en chantant chantant du du taine R&B dans dans les les annĂŠes annĂŠes Mais Mais R&B câ€&#x;est en en quâ€&#x;elles quâ€&#x;elles renrencâ€&#x;est contrent le le succès succès avec avec ÂŤÂŤ We We contrent Are Family Family Âť, Âť, ĂŠcrit ĂŠcrit par par Nile Nile RodRodAre

MUSĂ&#x;ES MUSĂ&#x;ES

Beau succès succès Beau pour la la Museum Museum Night Night Fever Fever pour La dixième dixième ĂŠdition ĂŠdition de de la la La Museum Night Night Fever, Fever, samedi samedi Ă Ă  Museum Bruxelles, aa attirĂŠ attirĂŠ visivisiBruxelles, teurs dans dans les les 23 23 musĂŠes musĂŠes partipartiteurs cipants. Lâ€&#x;ĂŠvĂŠnement, Lâ€&#x;ĂŠvĂŠnement, qui qui se se dĂŠdĂŠcipants. roulait de de 19 19 Ă Ă  11 hh du du matin, matin, aa enenroulait registrĂŠ visites des registrĂŠ visites des 23 musĂŠes musĂŠes participants participants par par 23 visiteurs visiteurs uniques. uniques. Les Les grands musĂŠes musĂŠes ont ont accueilli accueilli le le grands plus de de visiteurs visiteurs â€â€ BELvue BELvue aa ainsi ainsi plus attirĂŠ personnes personnes et et Bozar Bozar attirĂŠ â€, â€, mais mais de de plus plus petits petits mumu sĂŠes ont ont ĂŠgalement ĂŠgalement connu connu le le sĂŠes succès, comme comme Choco-Story, Choco-Story, le le succès,

blockbusters‌ Mais Mais :: ÂŤÂŤ Ne Ne pas pas blockbusters‌ disposer dâ€&#x;un dâ€&#x;un très très gros gros budget budget disposer permet de de rester rester majoritaire. majoritaire. Et, Et, permet ajoute Jan Jan Bultheel, Bultheel, ça ça incite incite Ă Ă  la la ajoute crĂŠativitĂŠ, Ă Ă  penser penser out out of of the the box. box. crĂŠativitĂŠ, Tu ne ne peux peux pas pas faire faire des des films films Tu comme en en AmĂŠrique. AmĂŠrique. Il Il faut faut troutroucomme verdes desastuces astuces !!  â&#x; â&#x;  ver DIDIERSTIERS STIERS DIDIER

 

LESBRĂˆVES MUSIQUE MUSIQUE

câ€&#x;est une une expertise expertise quâ€&#x;on quâ€&#x;on comcomcâ€&#x;est menceĂ Ă avoir. bringdadabeer.com Icipar parexemple, exemple,on on mence trois projets projets de de longs-mĂŠtrages longs-mĂŠtrages aa trois qui trouvent trouvent leur leur origine origine en en qui Flandre.  Flandre. Dâ€&#x;accord, cĂ´tĂŠ cĂ´tĂŠ budgets, budgets, les les proproDâ€&#x;accord, ducteursdu dunord norddu dupays paysne nesâ€&#x;ensâ€&#x;enducteurs gagent pas pas vraiment vraiment sur sur des des gagent

- Belgium -


Le Film Franรงais - 03/03/17 (1/5)

Print

- France -

7


Le Film Franรงais - 03/03/17 (2/5)

8

Print

- France -


Le Film Franรงais - 03/03/17 (3/5)

Print

- France -

9


Le Film Franรงais - 03/03/17 (4/5)

10

Print

- France -


Le Film Franรงais - 03/03/17 (5/5)

Print

- France -

11


Le Film Franรงais - 17/03/17 (1/2)

12

Print

- France -


Le Film Franรงais - 17/03/17 (2/2)

Print

- France -

13


Ecran Total - 08/03/17 (1/2)

14

Print

- France -


Ecran Total - 08/03/17 (2/2)

Print

- France -

15


Sud Ouest - 02/03/17 (1/2)

Print

Scanned by CamScanner

16

- France -


Sud Ouest - 02/03/17 (2/2)

Print

Scanned by CamScanner

- France -

17


Charente Libre - 10/03/17

Print

Cartoon Movie cartonne. a Bordeaux

Le forum reunit professionnels du monde de l'animation. Un evenement important pour les studios angoumoisins.

U

ne demi-heure. C'est Ie temps laisse aux producteurs pour presenter Ie pitch d'un projet et convaincre coproducteurs, investisseurs, distributeurs et diffuseurs de s'embarquer dans une av~nture au long cours sans avoir vu une seule image du film en preparation! Mais c'est aussi l'interet du Cartoon Movie, pour la premiere fois,a Bordeaux - proximite du pOleMagelis oblige - de reunir tous les decideurs en un meme lieu '-Ie Parc des' expos de BordeauxLac - et faciliter la prise de decision. «Ce forum est devenu incontouI-nable, admet Valerie Schermann, de la societe Prima Linea a Angouleme (1). On yteste des projets pour voir l'interet des distributeurs, des vendeurs internationaux, des chaines de teJe. On en a presente un ce matin [hier]. 9a c'est tres bien passe. Ce sera, une coproduction franco-beIge.» «Tous les longs-metrages d'animation europeens qui seront vus dans deux ou trois ans se decident ici, souligne Marc Vandeweyer, president de Cartoon Movie qui se -1?rl~TT'P..T1

18

'P.T 'P. ::lnnTT1TTrV,\ Tnh

poursuit atijourd'hui. Les producteurs et equipes creatives viennent proposer un projet pour lequel il n'existe pratiquemenf aucune image et essaient de convainere investisseurs, distributeurs et diffuseurs dYadherer. Ils vont trouver Ie financement ensemble, parfois Ie fabriquer ensemble dans differents pays. Au bout du compte, un film d'animation va exister et sera distribue au niveau international.»

I!habitude des

coproduct~ons

Cela fait longtemps que dans l'animation, on a l'habitude de faire des coproductions. C'est en fait Ie secteur qui coproduit Ie plus facilement. «Le milieu Ie permet, avoue Marc Vandeweyer. C'est plus facile de faire des dessins animes en A11emagne en Angleterre ou bringdadabeer.com et en Pologne, que de coproduire de la fiction. Quatorze films d'animation europeens ont ete selectionnes parmi les nomines aux Oscars sur les quatorze dernieres annees.» «Ma vie de Courgette», 'Ie film angoumoisin recompense aux

et

VolMe Schermonn, de 10socil!te ongoumoisine Primo Lineo,est consciente de I'inter~t du forum qui se poursuit oujourd'hui ou Pore des expos de Bordeaux-Loc. , Photo Cesar, est ainsi un pur produit de Cartoon Movie. «.A la base, c'est une idee de realisateur porte par un producteur peu connu. Ils ont trouve au Cartoon Movie les coproductions qui ont accelere,le passage en fabrication du projet.» L'interet d'un tel forum est aussi d'associer en amont distributeurs et diffuseurs, permettant de decupler Ie nombre d'entrees d'un film qui peut desormais etre distribue dans 20, 40 ou pays , dans Ie monde. Neanmoins, si les couts de production sont aujourd'hui mieux maitrises - la plupart des projets coutent autour de 70u 8 millions

'""'""..•..• _

- France -

d'euros, certains pouvant descendre a millions -, l'industrie de l'animation reste cependant chere et risquee, «Un film est tres long a financer, a developper, a fabriquer, reconnait Valerie Schermann. Et on doH Ie vendre a des gens qui vont mettre des millions , sur un film qu'ils ne verront que dans quatre ou dnq ans.»

Reste que convaincre Ie public d'aller voir des films europeens est complique. «Les Americains ont reussi a formater Ie cinema d'anirnation, avoue Marc Vandeweyer. Legrand public va sou-

S. M.

vent vers des valeurs silres, les productions Pixar, Drearnworks ou Disney. Mais des productions comme "lMa vie de Courgette'; "La Tortue rouge" ou "Ernest et Celestine" sont plus compliquees. On a un travail d'educationa faire, de marketing, pour inciter les gens a aller les voir. C'est Ie prochain challenge pour l'animation europeenne. "Ma vie de Courgette" va finir a entrees; il aurait dil en faire Ie double!» (1) La societe Prima linea est notamment connue pour avoir coproduit «La Tortue rouge». Elle vient d'ouvrir it Angoulemeun nouveau studio, Studio. specialise dans I'animation 20 haut de gamme.


20 Minutes - 10/03/17

Print

- France -

19


ironde culture Cartoon Movie : un nouveau rendez-vous Courrier de Gironde - 03/03/17

8

Print

3 mars

Pour la toute première fois, Bordeaux accueillera, du 8 au 10 mars, Cartoon Movie, une manifestation internationale autour du film d’animation et de l’image numérique.

A

Ph Daniele Indrigo

OS-LES-

rt gothique L’associaAquitaine du photoele Indrigo urope pour es églises. llées sont s et blancs s, diffusant e lumière. e 10h à 12h à la MaiRenseigne

. Ni yeux, ns. La pras Tujague, ation et la ets sculpésolument situations ts à expée poursuit formelles naturels » e, bois caroncrétions, ). Jusqu’au 3. Rensei 

. Vous me nt Maliens, ns, ils ont re arrivés rovenance se croiser à tier popuque. Chris Christophe t la parole vants qui nt-Michel,

près sept ans passés à Lyon, la grand-messe européenne du film d’animation et de l’image numérique pose ses valises à Bordeaux. Plus précisément au Palais des Congrès de Bordeaux-Lac. Un lieu idéal pour les rassemblements de professionnels d’un même secteur. Car ne nous y trompons pas, Cartoon Movie n’est pas un festival destiné au grand public. L’objectif de l’association organisatrice basée à Bruxelles est de « favoriser le développement des coproductions et coopérations transfrontalières, d’accélérer le montage financier et le processus de production des f ilms et de faciliter leur distribution à l’échelle européenne et internationale ». Depuis sa création, Cartoon Movie a ainsi permis de trouver un financement à plus de films pour un montant total de 1,8 milliard d’euros. Il est donc ici moins question de séances de cinéma et de visionnage dans un fauteuil que de «  mise en relation  », d’«  économie numérique  » et de «  recherche de partenaires f inanciers  ». Avec une centaine d’euros à débourser en droit d’entrée, chaque professionnel de la filière peut présenter son projet, et ce, même si celui-ci en est encore au stade de concept, pour intéresser les distributeurs européens et internationaux. Forums, visionnages matinaux de bandes-annonces lors des croissants shows, séances de pitch au cours desquelles le producteur, accompagné de son équipe créative, détaille tous les aspects du projet…

Blaye fête la femme

Fabulous Circus, d’Éric Gutierrez, est une production française faisant partie des projets sélectionnés pour ce Cartoon Movie. Ph DR

l’emploi du temps ne laisse pas vraiment la place à la flânerie et à l’improvisation. Aymeric Castaing n’est pas étranger à la nouvelle implantation de cette manifestation à Bordeaux. Président de la société de production I Can Fly, basée à Bègles, cet Arcachonnais d’origine avait l’envie tenace d’avoir un événement cartoon dans la métropole girondine. Afin que « la filière régionale acquière une visibilité à l’échelle internationale  », comme il l’explique. Mais il ne s’agit pas que d’un choix de cœur. Bordeaux possède de réels atouts pour séduire. Et au-delà de son positionnement en faveur des industries créatives et d’une forte culture de travail en réseau, quelques chiffres suffisent à montrer son rayonnement récent dans le secteur des médias créatifs : deuxième ville de France pour l’accueil des professionnels de la BD, troisième ville de France pour la création de jeux vidéo, troi-

sième région de tournage de longs-métrages et de fictions télévisées… Les voyants sont bien au vert pour mettre en avant la filière de l’animation, du transmédia et du jeu vidéo. Pour cette première édition bordelaise, 55 projets ont été sélectionnés. Et si une majorité d’entre eux appartient au genre des comédies familiales et des films d’aventure pour enfants (qui restent le cœur de cible de Cartoon Movie), certains seront destinés aux adultes, du fait des sujets de société traités, comme les abus sexuels, le trafic d’êtres humains ou la résistance en Iran : «  Le média animation se tourne de plus en plus vers les adultes, précise Aymeric Castaing. Il y a aujourd ’hui une vraie audace des réalisateurs pour aborder des thèmes diff iciles.  » Quant à savoir s’il y aurait aujourd’hui une spécificité du cinéma d’animation européen au regard de son homologue américain, le jeune producteur pointe

- France Alexis

« le souci du détail et la mise en avant de notre patrimoine ». Autre question  : Y aurat-il, dans un avenir proche, des passerelles avec la salle de cinéma béglaise Le Festival, spécialisée dans le film d’animation ? La réponse semble positive : « Notre implantation est très fraîche. Mais il y aura très probablement un partenariat avec Le Festival pour y montrer des projections avec, si possible, la présence des réalisateurs. » De plus, un festival de films d’animation serait également dans les tuyaux pour agrémenter les prochaines éditions, «  af in que tout le monde puisse constater les retombées positives de cet événement  ». D’ores et déjà, ce Cartoon Movie s’annonce comme un véritable carton, avec un record historique pressenti au niveau de la fréquentation. Frédéric LACOSTE

Du 8 au 10 mars au palais des Congrès de Bordeaux.

HK rend hommage à Brassens


Animation Magazine - 03/17 (1/5)

Print

- USA -

21


Animation Magazine - 03/17 (2/5)

22

Print

- USA -


Animation Magazine - 03/17 (3/5)

Print

- USA -

23


Animation Magazine - 03/17 (4/5)

24

Print

- USA -


Animation Magazine - 03/17 (5/5)

Print

- USA -

25


Ecran Total - 29/03/17 (1/3)

26

Print

- France -


Ecran Total - 29/03/17 (2/3)

Print

- France -

27


Ecran Total - 29/03/17 (3/3)

28

Print

- France -


L’Impartial - 30/03/17

Print

L’actualité

10

L’IMPARTIAL - 30 MARS

bringdadabeer.com

Films d’animation / Cartoon Movie

Le cartoon drômois s’exporte Après 8 ans à Lyon, la première édition de Cartoon Movie à Bordeaux est un succès ! La 19e édition de Cartoon Movie, le forum de coproduction de longs métrages d’animation européens, s’est déroulée du 8 au 10 mars à Bordeaux et a enregistré un record de participation (+14% par rapport à ) avec participants venant de 41 pays différents, 43 games et acheteurs dont distributeurs et agents de vente. Organisé par CARTOON, ce forum constitue la plateforme idéale afin de connaître l’état actuel de l’animation européenne mais aussi afin de stimuler 55 nouveaux projets marqués par une grande variété de genres et de qualité. Annick Maes, directrice de Cartoon Movie s’explique sur la fin du partenariat avec Lyon et la Région AuvergneRhône-Alpes. Le Cartoon Movie s’était installé à Lyon en pour un long partenariat qui s’est achevé en après 9 éditions. Ce départ de la capitale de notre région a fait suite à de longues tractations qui ont abouti à un constat d’échec. «La convention tripartite entre Cartoon, la Ville de Lyon et la Région Auvergne-RhôneAlpes prévoyait que les deux partenaires publiques s’engageaient à aligner leur participation financière. Quand La Ville de Lyon a voulu diminuer la sienne, la Région a automatiquement fait la même chose. Cette baisse de leurs contributions ne nous permettait plus de financer l’organisation de cette importante manifestation européenne.» La fin de ce partenariat a été diversement appréciée. En tout cas pour les entreprises de Rhône-Alpes et surtout de la Drôme, c’est une perte importante. « L’installation à Lyon en après dix années à Postdam (Allemagne) avait permis le développement de l’industrie de l’animation en Rhône-Alpes et a vu la création de l’important pôle de la Cartoucherie à Bourg les Valence. » On peut en effet imaginer que cet important carrefour européen annuel à Lyon a permis aux entreprises locales de bénéficier d’un dynamisme que permettait la rencontre de l’ensemble des partenaires financiers aux portes de la Drôme.

Annick MAES : Directrice de Cartoon Movie.

Lauréats du Cartoon Tribute : l’équipe de « MA VIE DE COURGETTE».

cette année leur prix du meilleur court-métrage d’animation à Fabrice Luang-Vija pour « Celui qui a deux âmes », produit par le Studio Fargo, également installé à La Cartoucherie. Enfin Michel Nicolas souhaite aussi mettre en avant « l’école La Poudrière, véritable pépite de jeunes talents, d’où sont issus Benjamin Renner (Ernest et Célestine, Le Grand Méchant Renard) ou encore Rémy Schaepman. Sans oublier ceux qui tracent leur chemin en dehors de la Cartoucherie comme Pascal Lenôtre qui a installé son studio Foliascope à Beaumont-les-Valence. »

étaient : Jean-François Laguionie pour le film «Louise en Hiver» et Michael Dudok de Wit (Pays-Bas) pour «La Tortue Rouge».

Mais les bases sont maintenant solides. Et même s’il y avait moins de sociétés drômoises représentées à Bordeaux qu’à Lyon lors des manifestations précédentes, les différents studios installés à la Cartoucherie sont très actifs sur le marché européen du cinéma d’animation ainsi que le confirme Michel Nicolas, Directeur Général de Valence Romans Agglo, chargé du développement économique. Rappelons qu’il dirigeait encore le studio Folimage il y a quelques mois, il connaît donc très bien ce secteur d’activité. Il avait par ailleurs été l’initiateur du Pôle de la Cartoucherie aux côtés du regretté Bernard Piras, alors sénateur-maire de Bourg les Valence. « Team To est aujourd’hui le studio qui emploie le plus de personnel avec environ prévus à partir du mois de septembre sur de la production exécutive pour Ubisoft (Les lapins crétins) ou Walt Disney (Princesse Sofia). Folimage oscille entre et emplois. Il convient d’ajouter à ces deux locomotives des sociétés plus récemment installées à Valence, Kiméria (start-up de jeux vidéo), Miyu Productions, SVD (affichage dynamique). » Les Césars ont consacré

Distributeur européen de l’année : Angel Films (Danemark) – distributeur dans les pays scandinaves de «Ma Vie de Courgette», «Phantom Boy», «Ernest & Célestine», «Pinocchio», «Tad l’explorateur». Les autres distributeurs nommés étaient : Urban Distribution International (France) et MUBI (Royaume-Uni). Producteurs européens de l’année : Rita productions (Suisse), Blue Spirit Productions & Gebeka Films (France) pour «Ma Vie de Courgette» sorti le 19 octobre en France ( entrées).

Le secteur de l’animation se porte donc plutôt bien dans la Drôme que ce soit sur le plan industriel ou artistique et nous aurons sans aucun doute le plaisir de découvrir de nouveaux projets l’an prochain au Cartoon Movie qui se tiendra du 7 au 9 mars , à Bordeaux cette fois encore.

Cartoon Movie Tributes

JCO

Les Cartoon Movie Tributes récompensent une personnalité ou société ayant eu une influence dynamique et positive sur l’industrie européenne du long métrage d’animation. Ce sont les professionnels

eux-mêmes qui ont désigné les réalisateur, distributeur et producteur européens de l’année lors du Cartoon Movie le 8 mars à Bordeaux. Réalisateur européen de l’année: Claude Barras (Suisse) pour

le désormais célébrissime «Ma Vie de Courgette» qui a été une nouvelle fois plébiscité par l’ensemble de la profession par l’attribution de ce prix.

Les autres producteurs nommés étaient : Knudsen & Streuber Medienmanufaktur, Ulysses Filmproduktion (Allemagne), Walking The Dog (Belgique), Melusine Productions (Luxembourg) & Den Siste Skilling (Norvège) pour «Richard the Stork» et Lupus Films & Melusine Productions (RoyaumeUni/Luxembourg) pour «Ethel & Ernest».

Les autres réalisateurs nommés

UFC Que Choisir

Quarante ans d’action dans la Drôme A l’occasion de ses 40 années d’existence dans le département, l’assemblée générale des adhérents de l’UFC Que Choisir de la Drôme s’est déroulée à Valence, avec la participation d’Alain BAZOT, Président national, en présence d’un public nombreux et de personnalités dont, notamment, Didier FABRE, directeur adjoint de la Direction Départementale de la Protection des Populations et Estelle BOHBOT, Chef du service Concurrence, Consommation et Répression des Fraudes, Jean-Luc CHAUMONT représentant le Maire de Valence, Maître Romain DE PAULI, avocat au Barreau de Valence et Michel NAMY président de l’UFC Que Choisir de Grenoble.

ficatives menées et les principaux succès obtenus, comme l’opération « fracture sanitaire » dans le but de sensibiliser les pouvoirs publics sur l’inadaptation des structures de santé aux besoins essentiels de la population drômoise. De même la campagne « Energie moins chère ensemble » a permis à drômois d’économiser au total €. Ce type d’action se poursuivra en Le président ROCHE a terminé son intervention par un trait d’humour en rappelant que les consommateurs sont bien plus nombreux que les électeurs mais qu’il est étonnant qu’on n’entende parler que des électeurs en cette période, mais très peu des consommateurs !.

ainsi que la prise en charge de appels téléphoniques. Le nombre d’adhérents est resté stable, à plus de Les litiges dossiers ouverts l’an dernier- ont été traités dans des domaines divers et cette fois l’immobilier (locatif ou copropriété) s’est vu dépasser par les litiges avec les opérateurs de télécommunication et n’arrive plus qu’en seconde place en matière de contentieux. Quant aux représentations externes dans diverses structures en charge de décisions concernant la vie des consommateurs, elles ont été poursuivies et développées. L’association a aussi développé sa présence sur des sujets tel l’alimentation ou la santé dans

mité démontrant « la bonne santé » de l’association drômoise. Alain BAZOT, Président national de l’UFC Que Choisir a ensuite rappelé les combats historiques du consumérisme et la place de la fédération nationale et de toutes ses associations locales dans ce contexte, l’UFC Que Choisir étant la plus ancienne association de consommateurs en France et en Europe. Il a aussi souligné l’importance des supports médiatiques que sont la revue « Que Choisir » au tirage très élevé et, plus récemment, le site web comptant abonnés, puis annoncé le développement prochain sur les réseaux sociaux comme Facebook

29

- France -

Alain Bazot, président national, au micro. d’imposer leur diktat aux citoyens

distribution auprès des élus et des


Film News - 04/17

30

Print

- Germany -


Mediakwest - 12/04/17

Rechercher dans les articles

Mots clés,

RECHERCHER Tweeter

Like

Web

1

Cartoon Movie à Bordeaux : une première réussie ! EVÈNEMENTS & SALONS, PRODUCTION, COMMUNAUTÉ // mercredi, 12 avril // Rédigé par Elsa Sepulveda

La 19e édition de Cartoon Movie, qui s’est déroulée il y a un mois pour la première fois à Bordeaux, a enregistré un record de participation (+14% par rapport à ), avec participants venant de 41 pays, 43 games et acheteurs, dont distributeurs et agents de vente La diversité des pays producteurs de films d’animation est toujours croissante ; la Géorgie, l’Ukraine et Israël ont ainsi présenté pour la première fois un projet à Cartoon Movie. Le forum de coproduction de longs métrages d’animation européens a également bénéficié d’un fort ancrage territorial avec 7 projets développés à Bordeaux et à Angoulême dans le cadre du Pôle Image Magelis. Sur les 55 projets sélectionnés avec des budgets très disparates (de 3 à 13 millions d’euros), 17 sont à l’état de concept, 26 en cours de développement, 9 en cours de production et 3 ont été présentés en sneak preview. Les présentations des projets ont fait salle comble au cours des deux jours. Fil rouge de cette édition : la Flandre, forte de 8 projets sélectionnés. La grande tendance de l’année, ce sont les films d’animation pour adultes qui ont représenté un tiers des projets. Avec 35 projets sur les 55 sélectionnés, les comédies familiales et films d’aventure pour enfants restent toutefois le cœur de cible de Cartoon Movie. Au Top 10 des projets qui ont attiré le plus de participants dans les salles de pitch, on trouve le très attendu Zombillenium (Maybe Movies) de l’auteur de BD à succès Arthur de Pins et Le voyage du Prince (Blue Spirit Productions), le nouveau film de Jean-François Laguionie qui sera fabriqué dans des studios implantés à Angoulême. En collaboration avec Bordeaux Games, le Pôle Image Magelis et le CATS (Cluster Aquitain du Transmedia Storytelling), Cartoon a, en outre, organisé les Cartoon Games & Apps au cours desquels 43 représentants de jeux vidéo et de transmédia (Ubisoft, Shinypix, FrameOver, Remote Control Productions, Waveor, Solidanim…) ainsi que 61 producteurs d’animation se sont rencontrés lors de rendez- vous. Enfin, les Cartoon Movie Tributes ont désigné Claude Barras (Suisse), « Réalisateur européen de l’année » pour le désormais célébrissime Ma Vie de Courgette ; Angel Films (Danemark), « Distributeur européen de

l’année » (notamment pour la distribution dans les pays scandinaves de Ma Vie de Courgette, Phantom Boy, Ernest & Célestine) ; Rita productions (Suisse), Blue Spirit Productions & Gebeka Films (France) « Producteurs européens de l’année » pour Ma Vie de Courgette. La prochaine édition du Cartoon Movie aura lieu du 7 au 9 mars de nouveau à Bordeaux. Pour en savoir davantage sur Ma vie de courgette, lire nos articles : "Deux César bien mérités pour « Ma vie de Courgette » !", "« Ma vie de Courgette », des marionnettes dans la cour des grands" « et Blue Spirit ("Ma vie de Courgette") toujours en haut de l'affiche

- France -

Tags associés : Cartoon Movie

31


France Bleu Gironde - 08/03/17 (1/2)

Web

Bordeaux accueille ce mercredi l'édition de Cartoon Movie, rassemblement européen du long métrage d'animation. Plusieurs sociétés du secteur sont installées dans l'agglomération. Ouverture ce mercredi à Bordeaux de "Cartoon Movie", rendez-vous européen du film d'animation et de l'image numérique. producteurs de dessins animés se retrouvent au Palais des Congrès de Bordeaux-Lac jusqu'à vendredi. 55 films seront présentés aux festivaliers dont trois films produits en Gironde : "Single Mom in Korea" de la société Marmitafilms, "Charlotte", coproduit par Les Films du Poisson Rouge et "Unicorn Wars" de Shmuby Productions.

32

- France -


France Bleu Gironde - 08/03/17 (2/2)

Web

En attendant l'ouverture à la fin de l'année de la cité du numérique à Bègles, l'agglomération bordelaise accueille déjà de nombreux créateurs de dessins animés. C'est le cas par exemple de "I Can Fly", entreprise basée à Bègles depuis

Créée par trois copains du lycée Grand Air d'Arcachon, la société I Can Fly a fait son trou dans le monde du dessin animé en Angleterre avant de rapatrier son activité à Bègles. En I Can Fly a signé son premier gros contrat pour "Baskup", une série animée de 26 épisodes avec pour héro le basketteur Tony Parker.

- France -

33


France 3 - 09/03/17 (1/2)

Web

Ce sont plus de producteurs de longs métrages d'animation, des investisseurs et distributeurs de 35 pays qui se sont retrouvés du 8 jusqu'au 10 mars à Bordeaux dans le cadre de cette 19e édition de Cartoon Movie, rencontres professionnelle du film d'animation. 34

- France -


France 3 - 09/03/17 (2/2)

Web

Par KJ Publié le 09/03/ à Le modèle économique est au cœur des préoccupations des différents acteurs de cette filière. Ces rencontres ont pour but de mettre en lumière les projets en attente de collaborations et de coproductions et surtout d'accélérer leur financement. Cartoon Movie espère ainsi faire financer 40 % des films présentés. Rappelons que la France est le premier pays producteur d’animation en Europe, elle est troisième position dans le monde. Elle produit en moyenne heures de programmes TV et 11 longs métrages par an.

cf. reportage en annexe - France -

35


Les Echos - 08/03/17

36

Print

- France -


Les Echos - 08/03/17

Print

- France -

37


Unification France - 13/03/17 (1/2)

Web

La 19ème édition qui a retenu 55 projets (dont 17 films français), a accueilli cette année participants de 41 pays différents (dont acheteurs), enregistrant ainsi une hausse de fréquentation de 14% par rapport à Sur les 55 projets sélectionnés avec des budgets très disparates (de 3 à 13 millions d’euros), 17 sont à l’état de concept, 26 en cours de développement, 9 en cours de production et 3 ont été présentés en sneak preview. La diversité des pays producteurs de films d’animation est toujours croissante, et ce, grâce notamment au dynamisme des pays nordiques qui présentent 11% des projets. Cette année, la Géorgie, l’Ukraine et Israël ont présenté pour la première fois un projet au Cartoon Movie. Cette édition a également bénéficié d’un fort ancrage territorial avec 7 projets sur 55, dont 13% des projets européens, développés par le pôle image Magelis et la dynamique de Bordeaux Métropole via les industries créatives et les industries numériques. Après "Ma vie de Courgette", "Minuscule", "Kirikou", "Tad l’explorateur", "Jack et la mécanique du cœur", "Ernest & Célestine", "Shaun le mouton", les films d’animation les plus espérés du grand cru Cartoon Movie sont : § §

38

Le très attendu « Zombillenium » (Maybe Movies), d’Arthur de Pins, l’auteur de BD à succès. Des projets novateurs comme « Miss Saturne » (Prima Linea productions qui a déjà produit La tortue rouge)

- France -


Unification France - 13/03/17 (2/2)

§

§

§

Web

Le très prometteur « Wolfwakers » (Cartoon Saloon) de Tomm Moore, réalisateur du " Chant de la Mer", Meilleur Film d’Animation européen aux European Film Awards et nominé aux Oscars en "Calamity, a childhood of Martha Jane Cannary" (Maybe Movies), le nouveau film de Rémi Chayé ("Tout en haut du Monde") qui fait référence au personnage historique de Calamity Jane « Le voyage du Prince" (Blue Spirit Productions, nouveau film de Jean-François Laguionie) qui sera fabriqué dans des studios implantés à Angoulême. D’autres films d’animation pour adultes, grande tendance de cette année (33% des projets), ont attiré l’attention des professionnels, comme « The Siren » (Les films d’ici) sur la résistance en Iran et réalisé par Sepideh Farsi, « Canaan » (Tondo Films en coproduction avec Superprod France) réalisé par Jan Bultheel, Bunuel in the Labyrinth of the Turtles (The Glow Animation Studio) qui retrace la vie du célèbre réalisateur surréaliste Luis Buñuel après la projection de son film "L’Âge d’or" écrit en collaboration avec Salvador Dalí, mais aussi des films familiaux comme “Fox and hare Save the Forest" (Submarine), réalisé par Mascha Halberstad.

Les Cartoon Movie Tributes ont également récompensé une personnalité ou une société ayant eu une influence dynamique et positive sur l’industrie européenne du long métrage d’animation. Ce sont les professionnels eux-mêmes qui ont désigné le réalisateur, le distributeur et le producteur de l’année : §

§

§

Réalisateur européen de l’année : Claude Barras (Suisse), pour le désormais célébrissime "Ma Vie de Courgette", a été une nouvelle fois plébiscité par l’ensemble la profession par l’attribution de ce prix. Distributeur européen de l’année : Angel Films (Danemark) – distributeur dans les pays scandinaves de "Ma Vie de Courgette", "Phantom Boy", "Ernest & Célestine", "Pinocchio", "Tad l’explorateur". Producteurs européens de l’année : Rita productions (Suisse), Blue Spirit Productions & Gebeka Films (France) pour "Ma Vie de Courgette" sorti le 19 octobre en France ( entrées). Le film a reçu plusieurs récompenses dans des festivals, dont le César du meilleur film d’animation et celui de la meilleure adaptation, le Cristal du long métrage et le prix du public au Festival international du film d’animation d’Annecy en , le prix du meilleur film d’animation européen aux European Film Awards et a été nommé aux Oscars

- France -

39


Le Film Franรงais - 10/02/17

40

Print

- France -


Aquitaine Online - 13/03/17 (1/3)

Web

BILAN DE CARTOON MOVIE À BORDEAUX

• • •

13 mars Publié par Lin Yao Wang Catégorie : Bordeaux Métropole

Le festival d'animation Cartoon Movie, fait carton plein à Bordeaux Pour la toute première fois, Bordeaux a accueilli du 8 au 10 mars , le forum européen autour du film d’animation et de l’image numérique. La 19ème édition du forum européen autour du film d’animation et de l’image numérique a accueilli cette année participants de 41 pays différents (dont acheteurs), enregistrant ainsi une hausse de fréquentation de 14% par rapport à

- France -

41


Aquitaine Online - 13/03/17 (2/3)

Web

Sur les 55 projets sélectionnés avec des budgets très disparates (de 3 à 13 millions d’euros), 17 sont à l’état de concept, 26 en cours de développement, 9 en cours de production et 3 ont été présentés en sneak preview. La diversité des pays producteurs de films d’animation est toujours croissante, et ce, grâce notamment au dynamisme des pays nordiques qui présentent 11% des projets. Cette année, la Géorgie, l’Ukraine et Israël ont présenté pour la première fois un projet au Cartoon Movie. Cette édition a également bénéficié d’un fort ancrage territorial avec 7 projets sur 55, dont 13% des projets européens, développés par le pôle image Magelis et la dynamique de Bordeaux Métropole via les industries créatives et les industries numériques.

Les Cartoon Movie Tributes ont également récompensé cet après-midi une personnalité ou une société ayant eu une influence dynamique et positive sur l’industrie européenne du long métrage d’animation. Ce sont les professionnels euxmêmes qui ont désigné le réalisateur, le distributeur et le producteur de l’année

Réalisateur européen de l’année

Claude Barras (Suisse), pour le désormais célébrissime "Ma Vie de Courgette", a été une nouvelle fois plébiscité par l’ensemble la profession par l’attribution de ce prix.

Distributeur européen de l’année

Angel Films (Danemark) – distributeur dans les pays scandinaves de "Ma Vie de Courgette", "Phantom Boy", "Ernest & Célestine", "Pinocchio", "Tad l’explorateur".

Producteurs européens de l’année

Rita productions (Suisse), Blue Spirit Productions & Gebeka Films (France) pour "Ma Vie de Courgette" sorti le 19 octobre en France ( entrées). Le film a reçu plusieurs récompenses dans des festivals, dont le César du meilleur film d'animation et celui de la meilleure adaptation, le Cristal du long métrage et le prix du public au Festival international du film d'animation d'Annecy en , le prix du 42

- France -


Aquitaine Online - 13/03/17 (3/3)

Web

meilleur film d’animation européen aux European Film Awards et a été nommé aux Oscars

cf. reportage en annexe - France -

43


3DVF - 13/03/17 (1/2)

Web

44

- France -


3DVF - 13/03/17 (2/2)

Web

- France -

45


Mediabox - 09/03/17 (1/2)

Web

Les Cartoon Games & Apps, « speed dating » professionnels entre producteurs de films d’animation et sociétés de jeu vidéo, se sont déroulés hier en prélude du Cartoon Movie en collaboration avec Bordeaux Games, le Pôle Image Magelis et le CATS (Cluster Aquitain du Transmedia Storytelling). Ces rencontres professionnelles ont pris place juste après La Grande Jonction, l’événement B2B French Tech Bordeaux dédié à l’animation, au transmédia et à la réalité virtuelle. En collaboration avec Bordeaux Games, le Pôle Image Magelis et le CATS (Cluster Aquitain du Transmedia Storytelling), Cartoon a organisé les « Cartoon Games & Apps« , qui offrent la possibilité à des producteurs de films d’animation, à des sociétés de jeu vidéo et de transmédia d’échanger au cours de rendez-vous individuels de 20 minutes. Ces rencontres ont pour objectifs de créer des synergies entre ces deux secteurs complémentaires et à terme, d’encourager les producteurs de longs métrages à nouer en amont un partenariat avec une société de jeu vidéo afin de développer un jeu en parallèle de leur film, à l’instar des grands studios américains.

46

- Belgium -


Mediabox - 09/03/17 (2/2)

Web

Cette année, 39 représentants de jeux vidéo et de transmédia (Ubisoft, Shinypix qui a réalisé le jeu de « Robinson Crusoé », FrameOver, Remote Control Productions, Waveor, Solidanim qui a créé le jeu de « Cafard », …) provenant d’Allemagne, Belgique, Espagne et France ainsi que 61 producteurs d’animation se sont rencontrés lors de rendezvous. La 19ème édition du Cartoon Movie réunit pendant 3 jours plus de producteurs de longs métrages d’animation, investisseurs, distributeurs, agents de vente, sociétés de jeux vidéos et new media players autour de 55 projets à divers stades d’avancement. La Flandre est mise à l’honneur tout au long du forum annuel de pitching et de coproduction de l’animation européenne, via un focus sur une dizaine de producteurs d’animation flamands regroupés sous la bannière « Flandriens of Animation« .

Canaan, de Jan Bultheel Trois projets d’animation flamands et cinq coproductions figurent par ailleurs au menu des sessions de pitching ; Canaan de Jan Bultheel, ZOOks, film d’aventure familial et écologique proposé par Potemkino et SANCTA, ainsi que Crazy Island du studio Grid Animation. « La région compte à présent plus de 20 maisons de production qui se spécialisent dans l’animation ainsi qu’une dizaine de studios, précise le fonds audiovisuel flamand (VAF). Entre et , ceux-ci ont réalisé 11 longs métrages et 12 séries alors que 20 films et 30 séries d’animations sont actuellement en développement ».

- Belgium -

47


Les Fiches Du Cinéma - 22/03/17 (1/2)

Web

Cartoon Movie – Bordeaux, du 8 au 10 mars Pour sa 19e édition, et après huit années passées à Lyon, le forum professionnel international du film d’animation s’est installé à Bordeaux, ville dont l’attractivité n’est plus à démontrer. Plus de professionnels de 41 pays différents ont participé à cette rencontre, ce qui représente une hausse de 10% par rapport à l’an passé. Cette importante manifestation permet aux réalisateurs et producteurs de trouver des financements, des distributeurs et parfois des équipes techniques pour leurs projets. Ainsi, Les Triplettes de Belleville, Shaun le mouton, ou plus récemment La tortue rouge et Ma vie de courgette (tous deux nommés aux Césars et aux Oscars en tant que meilleur film d’animation) ont été initiés dans ce cadre. En , la lumière est mise sur la Flandres, la région belge dont le secteur du film d’animation est florissant, avec 22 compagnies de production spécialisées dans l’animation, 10 studios d’animation, 25 long-métrages et 30 séries animées en projet. Cerains films flandriens pitchés au Cartoon Movie les années précédentes ont déjà connu un grand succès, et des producteurs tels que Grid Animation, Walking The Dog, nWave Pictures et Vivi Films ont été récompensés du titre « Producteurs de l’année ». Cette année, trois productions Flandrienne sont présentées : Canaan (Tondo Films), Crazy Island (Grid Animation) et ZOOks, (Potemkino/Sancta) ; ainsi que cinq co-production : PLOEY – You Never Fly Alone (Cyborn), The Siren (Lunanime), Hump, Charlotte et Fox & Hare Save the Forest (Walking The Dog). DES PUBLICS ET DES THEMES DIVERS ET VARIES 55 films au total sont présentés, et la sélection est extrêmement variée. 33% de la sélection est destinée à un public ado-adultes, 63% à toute la famille, et le reste au très jeune public. La France est largement présente, avec 17 projets, à côté de productions aux origines diverses (Royaume-Uni, Belgique, Allemagne, Hollande, Ukraine, Espagne…) UNICORN WARS, Alberto Vázquez Déjà reconnu pour ses deux Goyas en Psiconautas et Decorado, l’Espagnol avec une fable antimilitariste, dans laquelle licornes et des ours en peluches s’affrontent à mort. Cette co-production Espagne au budget de 2,7M€, à mi-chemin Apocalypse Now et Bambi, s’annonce à la hilarante et dérangeante.

pour revient des Franceentre fois

MISS SATURNE, Jérôme Combe & Barbara Israël Toujours pour un public ado-adultes, ce film à la mise en scène réaliste et façon prises de vues réelles est une chronique adolescente qui se déroule dans le Nice des années

48

- France -


Les Fiches Du Cinéma - 22/03/17 (2/2)

Web

On y suit Paula, 16 ans, qui se revendique « new wave » et rêve de partir à Paris. Sa personnalité semble transparaître sur le graphisme qui, alliant 2D et 3D, se veut épuré et mélange un style new wave et un design pop. Ce projet enthousiasmant au budget de 6 à 7M€ est produit à Paris, Angoulême et en Belgique. SINGLE MOM IN KOREA, Jung Henin Quatre ans après Couleur de peau : Miel, film autobiographique adapté de la BD du même nom, avec un film mi-documentaire (40% de prises de mi-animation. Le projet naît avec une jeune mère coréenne qui, après avoir vu le film de Jung sur son tenu à le rencontrer et lui raconter son histoire. est cette fois seul aux manettes, et nous promet très personnelle à la portée universelle, destiné à famille.

Jung revient vues réelles) célibataire adoption, a Jung Henin une œuvre toute la

KENSUKE’S KINGDOM, Neil Boyle & Kirk Hendry Adapté du best-seller du même nom de Michael Morpugo, Kensuke’s Kingdom raconte l’histoire d’un garçon qui, seul sur une île qu’il croyait déserte, rencontre Kensuke, un vieux japonais qui vit retiré parmi les animaux sauvages. Ce conte écologique mélange des prises de vues réelles de nature et de l’animation en 2D, et est coproduit par le Royaume-Uni et le Luxembourg. De nombreux autres projets sont à surveiller : Zombillenium, coproduction Franco-Belge qui se déroule dans un parc d’attraction et dont les personnages principaux sont des zombies, mort-vivants et autres loups garous (sortie prévue le 18 octobre, pour Halloween) ; Two Caravans, destiné aux ados-adultes, qui raconte l’histoire d’amour entre deux réfugiés ukrainiens en Angleterre ; Awakening Beauty, toujours pour un public de jeunes adultes, qui traite du sujet sensibles des abus sexuels ; ou encore Geno, une production Géorgienne dont le but est de sensibiliser les enfants à l’écologie… Le cru du film d’animation s’annonce remarquable et grouillant d’originalité, dans la lignée de

- France -

49


20 Minutes - 09/03/17 (1/4)

Web

Les pros de l'animation plébiscitent l'édition Bordelaise de Cartoon Movie ECONOMIE Angoulême, qui abrite le premier cluster d’animation en Europe, et Bordeaux sont associés avec l’association Cartoon Movie pour l’organisation de l’événement qui pourrait s’implanter durablement dans la capitale Girondine…

Les professionnels de l'animation du monde entier réunis au Palais des Congrès de Bordeaux pour Cartoon Movies. - bringdadabeer.comzano / 20 Minutes

50

- France -


20 Minutes - 09/03/17 (2/4)

Web

Quelque onze minutes de « Zombillenium », un film d’animation d’Arthur de Pins tiré des trois volumes à succès de la BD du même nom, ont été diffusées en exclusivité jeudi lors de Cartoon Movie, le rendez-vous des professionnels de l’animation, au Palais des Congrès de Bordeaux. Un moment important pour l’équipe du film, qui était très fière de présenter le fruit de deux ans de travail, et a guetté avec attention les réactions de ce public pas comme les autres, composé de distributeurs, producteurs et financeurs qui sont à l’affût des nouveaux talents et peuvent influencer les destins des créations.

11 minutes du film Zombillenium d'Arthur de Pins ont été diffusés aux professionnels. - bringdadabeer.comzano / 20 Minutes

Au total plus de professionnels du secteur issus de 38 pays participent à cette première édition Bordelaise de Cartoon Movie. « C’est étonnant il y a une augmentation de la fréquentation de 12 % en une édition, je n’ai jamais vu ça, c’est énorme ! se réjouit Marc Vandeweyer, directeur général de Cartoon Movie. On n’a rien changé. Certes, le secteur a grandi et il y a aussi deux films européens nominés aux oscars sur cinq, ça marque les esprits mais il y a une réelle attractivité de Bordeaux, je ne vois pas d’autres explications ». Les pros du secteur sondent les créations Pendant trois jours, le Palais des Congrès de Bordeaux est en ébullition pour cette première édition qui a valeur de test. Quelque 55 projets en provenance de 19 pays, dont 17 films français, ont été sélectionnés par des distributeurs « qui connaissent le marché », souligne le directeur, pour être présentés à Cartoon Movie et sondés par les pros du secteur. « Zombillenium », qui a été produit par Maybe Movies, est un pur produit de Cartoon Movie, qui a participé à plusieurs éditions alors qu’il était au stade de la conception puis du développement. Aujourd’hui l’équipe commence la post-production avec une sortie annoncée pour le 18 octobre. Suivant le stade d’avancement des projets, les équipes espèrent de Cartoon Movie des coproductions avec d’autres pays, des accords de distribution, des financements mais aussi « un écho des distributeurs qui peut donner de la carrure à leurs projets et donc procurer de la confiance », précise Marc Vandeweyer. En 14 ans, 14 films passés par Cartoon Movie ont été présentés aux Oscars.

- France -

51


20 Minutes - 09/03/17 (3/4)

Web

Une convention a été signée entre Angoulême et Bordeaux, partenaires sur l'événement. - bringdadabeer.comzano / 20 Minutes

Cartoon Movie c’est aussi le lieu idéal pour étoffer son réseau de contacts. « C’est une vitrine de nos savoir-faire, c’est montrer que 'the place to be' pour l’animation c’est aujourd’hui Angoulême », explique Frédéric Cros, directeur général du pôle image Magelis d’Angoulême, premier cluster européen de l’animation avec une trentaine de studios et une centaine d’entreprises. L’occasion aussi de promouvoir le crédit d’impôt international mis en place par l’Etat au bénéfice des studios étrangers. « Un partenariat équilibré » avec Angoulême Angoulême ne disposait pas des infrastructures pour accueillir l’événement et un partenariat a vite été trouvé avec la Métropole pour l’installer à Bordeaux. « L’attractivité de Bordeaux en France et, dans le monde de l’image, l’attractivité forte d’Angoulême concourent à un partenariat équilibré », estime Frédéric Cros. « Il y a eu un alignement de planètes : Cartoon movie a eu envie de partir de Lyon et s’est dit que Bordeaux pouvait être un territoire intéressant à investiguer. Moi juste à ce moment-là, j’étais en train de refaire la feuille de route économique pour la ville et la Métropole, avec la volonté de pousser les industries créatives », explique Viginie Calmels, en charge de l’attractivité économique à la Métropole.

52

- France -


20 Minutes - 09/03/17 (4/4)

Web

Plus de acteurs de ce secteur venus de 38 pays différents sont venus découvrir des films d'animation à Bordeaux. - bringdadabeer.comzano / 20 Minutes

Si le bilan de l’édition Bordelaise est positif, comme le laisse espérer son démarrage, l’association Cartoon Movie aimerait y installer sa prochaine édition. Une envie partagée par la Métropole qui, au-delà de la recherche d’événements d’ampleur internationale, souhaite attirer des entreprises du secteur, qu’elle juge pourvoyeuses d’emplois. L’histoire entre Cartoon Movie et Bordeaux ne fait donc peut-être que commencer…

- France -

53


Euronews - 17/03/17 (1/2)

Web

last updated: 17/03/

Every year over professionals come to the French city of Bordeaux for the European pitching and co-production forum for animated feature films – Cartoon Movie. During the two day event, the best European film director, film distributer and producer were honoured. The aim of these “Cartoon Tributes” is to reward outstanding achievements, companies or personalities that have had a positive and dynamic influence on the European animation industry.

European Distributor of the Year Danish arthouse film distribution company Angel Films received a tribute as Best European Distributor of the year. Since its foundation in , the company has offered high quality films to the Scandinavian market, such as “My Life as a Courgette”, “Phantom Boy”, “Ernest & Celestine”, “Pinocchio” and “Tad, the Lost Explorer”.

European Producer of the Year

The co-producers of “My Life as a Courgette”, Rita Productions (Switzerland), Blue Spirit Productions & Gebeka Films (France) were honoured as Best European Producer of the year.

54

- Europe -


Euronews - 17/03/17 (2/2)

Web

Rita Productions is an independent production company founded by Max Karli and Pauline Gygax in , based in Geneva. Since then, the company has produced documentaries and features for European and international markets. “My Life as a Courgette” was the company’s first animation film. Blue Spirit Productions is a French production company known for its animated TV series and features, among which the award-winning feature “The Painting” (“Le tableau”). They have production studios in Paris, Angoulême and Montréal. Gebeka Films is a French distributor of high-quality films for a young audience. For “My Life as a Courgette”, the company was co-producer. In the past Gebeka Films has also distributed successful films like Kirikou and the Sorceress (Michel Ocelot), The Three Robbers (Hayo Freitag) and Brendan and the Secret of Kells (Tomm Moore).

Best European Film Director of the Year Claude Barras was honoured as Best European Film Director of the Year for “My Life as a Courgette”. It is the first feature animation film for the Swiss director. The stop motion animation film has had huge success since it was screened in the Directors’ Fortnight section at the Cannes Film Festival. In the same year the film won the Cristal Award for Best Feature and the Audience Award at Annecy International Animated Film Festival and received Best European Animated Feature Film prize at the European Film Awards The animated comedy-drama was also nominated for a Golden Globe Award and for an Oscar for the Best Animated Feature Film at the 89th Academy Awards.

About Cartoon Movie

Since , over films pitched at Cartoon Movie, with a total budget of billion euros, have secured their financing thanks to this annual forum aimed at strengthening the production and distribution of animated feature films in Europe. Cartoon Movie is organised by Cartoon, a non-profit association based in Brussels with the support of Creative Europe – MEDIA, CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée), Bordeaux Metropole, the city of Bordeaux and Pôle Image Magelis.

cf. reportage en annexe

- Europe -

55


Euronews - 17/03/17 (1/2)

Web

last updated: 17/03/

Cartoon Movie is Europe’s biggest event for pitching animated feature films to prospective buyers. This year’s edition welcomed over participants from 41 countries. The event also caught the eye of American animation juggernaut DreamWorks Animation and their Head of International Outreach Shelley Page. Page began her career as a London-based illustrator before her move into animation as a graphic designer under industry legend Richard Williams. She went on to become Head of Backgrounds at Steven Spielberg’s Amblimation Studio which would eventually go on to become DreamWorks Animation. Her work with DreamWorks includes hugely successful film series like “Shrek”, “Kung Fu Panda”, “Madagascar”, “How to Train Your Dragon” and many more. Wolfgang Spindler, Euronews: Two busy days, did you buy something? Did you see something? How did you spend your money? Shelley Page, DreamWorks Animation: I thought it was really interesting this year, there were so many more adult projects. Every year there seem to be more of those. This year, I think there are a couple of projects which are going to be huge. For example from Cartoon Saloon, the Wolfwalkers project was extremely beautiful and the pitch was great. And I am also looking for slightly unusual projects with unusual characters that are not, sort of, talking animals but may be for a slightly more adult audience Wolfgang Spindler, Euronews: So, what did you find?

56

- Europe -


Euronews - 17/03/17 (2/2)

Web

Shelley Page, DreamWorks Animation: I loved the Buñuel in the Labyrinth of the Turtels, it’s very specific but just a beautiful project. I actually loved a smaller film from Ireland, the “Little Caribou”, I thought the animation was absolutely stunning and a very touching story set in the Arctic. So, those two are on my list to watch out for, for sure. Wolfgang Spindler, Euronews: What does it mean when you say they are on your list to watch out for? What would be the result? What could be the result? Shelley Page, DreamWorks Animation: It’s not really about a collaboration, it’s more to be aware of where the strongest talents are right now in Europe in terms of director, in terms of art direction and in terms of storytelling – and to see what the trends are. I think it’s very important for a US Company to have a very global vision and this is a wonderful event to see a wide variety of different themes. Wolfgang Spindler, Euronews: What does this mean in real life? You go home and you tell your boss: ‘Oh, I have seen those Europeans, they are doing this’, we as DreamWorks we should also go in this direction’ or ‘we should not go in this direction because it’s already done by the Europeans’? What is the result? Shelley Page, DreamWorks Animation: It’s not really so much that, it’s more a question of saying: ‘Here is a project we should be aware of, here is a director who has shown enormous promise’. A good example is Arthur de Pins who is working on Zombillenium, who is someone I have known since he was a student and I have been watching his career grow and grow and grow and he is now producing this wonderful movie and that’s the kind of project I would make sure that DreamWorks is aware of. Maybe we screen it when it comes out, these kind of things. What’s really interesting to me personally is, that European projects can be made of extremely high quality with wonderful storytelling and great direction and artistic quality for a very limited budgets by comparison. And I think this is the interesting thing that our movies are all very big budget but I think there is definitely a place for movies that are made more economically that reach a very specific audience. At the same time there are audiences for very big budget productions that have a global appeal. So, I think there is room for all of them. Wolfgang Spindler, Euronews: But don’t you think that European productions like Ma vie de courgette could do better if they had a better marketing strategy, a better distribution and release strategy? Shelley Page, DreamWorks Animation: I don’t think that’s the case because I think the smaller budget gives them the opportunity to tell a slightly different sort of story. I mean there are themes in “Ma vie de courgette” which are quite dark which would not really work for a mainstream American audience, even so the film is for a young audience. So I think you have to know your niche, you have to know where there is an audience but what I see are international productions, co-productions which have found a wider audience and I think that’s growing a lot and I think this is really the trend that I am seeing here this week. Wolfgang Spindler, Euronews: Thank you very much.

cf. reportage en annexe

- Europe -

57


News Yahoo - 09/03/17

Web

Le festival d’animation Cartoon Movie, fait carton plein à Bordeaux

euronews videos 9 mars

C’est la Mecque du film d’animation. La ville de Bordeaux accueille jusqu‘à ce vendredi Cartoon Movie. Une manifestation où se pressent réalisateurs, producteurs, investisseurs, et distributeurs de 40 pays. Pour sa première édition à Bordeaux, Cartoon Movie augmente sa fréquentation de 12 %. L’objectif de Cartoon Movie, c’est de développer l’animation depuis “On a constaté que les films de production d’animation européens ont été multipliés par cinq, donc c’est vraiment considérable, dit Marc Vandeweyer, directeur général du festival. Et mieux que ça encore on a constaté qu’avant il y avait 20 millions de spectateurs pour voir des dessins animés et depuis Cartoon Movie, c’est passé à millions, c’est 11 fois plus, ce qui est gigantesque. Donc il y a un public pour le dessin animé.” Cartoon Movie permet chaque année le financement d’une vingtaine de films en Europe. Cette année, 55 projets sont présentés. En 18 ans, projets ont été financés et ont été projetés ensuite dans les salles obscures. “Cartoon Movie est aujourd’hui la plus importante co-production pour le film d’animation européen, c’est beaucoup d’argent et la qualité des films est remarquable, explique notre envoyé spécial Wolfgang Spindler. 14 films qui dans le passé ont reçu un financement ici ont été nominés aux Oscars.”

58

- France -


L’Echo Drôme-Ardèche - 08/04/17

Print

ACTEURS ÉCONOMIQUES

FILMS D’ANIMATION

LE CARTOON DRÔMOIS S’EXPORTE GIRONDE - Bordeaux APRÈS 8 ANS À LYON, LA PREMIÈRE ÉDITION DE CARTOON MOVIE À BORDEAUX EST UN SUCCÈS ! LA 19E ÉDITION DE CARTOON MOVIE, LE FORUM DE COPRODUCTION DE LONGS-MÉTRAGES D’ANIMATION EUROPÉENS, S’EST DÉROULÉE DU 8 AU 10 MARS À BORDEAUX ET A ENREGISTRÉ UN RECORD DE PARTICIPATION (+14 % PAR RAPPORT À ) AVEC PARTICIPANTS VENANT DE 41 PAYS DIFFÉRENTS, 43 GAMES ET ACHETEURS DONT DISTRIBUTEURS ET AGENTS DE VENTE.

O

rganisé par CARTOON, ce forum constitue la plateforme idéale a ! n de connaître l’état actuel de l’animation européenne mais aussi a ! n de stimuler 55 nouveaux projets marqués par une grande variété de genres et de qualité. Annick Maes, directrice de Cartoon Movie s’explique sur la fin du partenariat avec Lyon et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le Cartoon Movie s’était installé à Lyon en pour un long partenariat qui s’est achevé en après 9 éditions. Ce départ de la capitale de notre région a fait suite à de longues tractations qui ont abouti à un constat d’échec. « La convention tripartite entre Cartoon, la Ville de Lyon et la Région Auvergne-RhôneAlpes prévoyait que les deux partenaires publiques s’engageaient à aligner leur participation financière. Quand La Ville de Lyon a voulu diminuer la sienne, la Région a automatiquement fait la même chose. Cette baisse de leurs contributions ne nous permettait plus de financer l’organisation de cette importante manifestation européenne. » La fin de ce partenariat a été diversement appréciée. En tout cas pour les entreprises de Rhône-Alpes et surtout de la Drôme, c’est une perte importante. « L’installation à Lyon en après dix années à Postdam (Allemagne) avait permis le développement de l’industrie de l’animation en Rhône-Alpes et a vu la création de l’important pôle de la Cartoucherie à Bourg les Valence. » On peut en effet imaginer que cet important carrefour européen annuel à Lyon a permis aux entreprises locales de bénéficier d’un dynamisme que permettait la rencontre de l’ensemble des partenaires financiers aux portes de la Drôme. Mais les bases sont maintenant solides. Et même s’il y avait moins de sociétés drômoises représentées à Bordeaux qu’à Lyon lors des manifestations précédentes, les différents studios installés à la Cartoucherie sont très actifs sur le

marché européen du cinéma d’animation ainsi que le confirme Michel Nicolas, Directeur Général de Valence Romans Agglo, chargé du développement économique. Rappelons qu’il dirigeait encore le studio Folimage il y a quelques mois, il connaît donc très bien ce secteur d’activité. Il avait par ailleurs été l’initiateur du Pôle de la Cartoucherie aux côtés du regretté Bernard Piras, alors sénateur-maire de Bourg les Valence. « Team To est aujourd’hui le studio qui emploie le plus de personnel avec environ prévus à partir du mois de septembre sur de la production exécutive pour Ubisoft (Les lapins crétins) ou Walt Disney (Princesse Sofia). Folimage oscille entre et emplois. Il convient d’ajouter à ces deux locomotives des sociétés plus récemment installées à Valence, Kiméria (start-up de jeux vidéo), Miyu Productions, SVD (affichage dynamique). » Les Césars ont consacré cette année leur prix du meilleur court-métrage d’animation à Fabrice Luang-Vija pour « Celui qui a deux âmes », produit par le Studio Fargo, également installé à La Cartoucherie. Enfin Michel Nicolas souhaite aussi mettre en avant « l’école La Poudrière, véritable pépite de jeunes talents, d’où sont issus Benjamin Renner (Ernest et Célestine, Le Grand Méchant Renard) ou encore Rémy Schaepman. Sans oublier ceux qui tracent leur chemin en dehors de la Cartoucherie comme Pascal Lenôtre qui a installé son studio Foliascope à Beaumont-les-Valence. » Le secteur de l’animation se porte donc plutôt bien dans la Drôme que ce soit sur le plan industriel ou artistique et nous aurons sans aucun doute le plaisir de découvrir de nouveaux projets l’an prochain au Cartoon Movie qui se tiendra du 7 au 9 mars , à Bordeaux cette fois encore.

Annick MAES : directrice de Cartoon Movie.

JCO

Lauréats du Cartoon Tribute : l’équipe de “Ma Vie de Courgette” Cartoon Movie Tributes Les Cartoon Movie Tributes récompensent une personnalité ou société ayant eu une influence dynamique et positive sur l’industrie européenne du long-métrage d’animation. Ce sont les professionnels eux-mêmes qui ont désigné les réalisateurs, distributeur et producteur européens de l’année lors du Cartoon Movie le 8 mars à Bordeaux. Réalisateur européen de l’année : Claude Barras (Suisse) pour le désormais célébrissime « Ma Vie de Courgette » qui a été une nouvelle fois plébiscité par l’ensemble de la profession par l’attribution de ce prix. Les autres réalisateurs nommés étaient : Jean-François Laguionie pour le film « Louise en Hiver » et Michael Dudok de Wit (Pays-Bas) pour « La Tortue Rouge ». Distributeur européen de l’année : Angel Films (Danemark) – distributeur dans les pays scandinaves de « Ma Vie de Courgette », « Phantom Boy », « Ernest & Célestine », « Pinocchio », « Tad l’explorateur ». Les autres distributeurs nommés étaient : Urban Distribution International (France) et MUBI (Royaume-Uni). Producteurs européens de l’année : Rita productions (Suisse), Blue Spirit Productions & Gebeka Films (France) pour « Ma Vie de Courgette » sorti le 19 octobre en France ( entrées). Les autres producteurs nommés étaient : Knudsen & Streuber Medienmanufaktur, Ulysses Filmproduktion (Allemagne), Walking The Dog (Belgique), Melusine Productions (Luxembourg) & Den Siste Skilling (Norvège) pour « Richard the Stork » et Lupus Films & Melusine Productions (RoyaumeUni/Luxembourg) pour « Ethel & Ernest ».

Réginald de Guillebon la nouvelle tête d’affiche de Folimage En juin , Réginald de Guillebon succédait à Jacques Rémy Girerd, fondateur dirigeant du studio d’animation Folimage depuis sa création en Domicilié depuis au pôle d’excellence de l’image animée La Cartoucherie, à Bourg-lès-Valence (Drôme), le studio d’animation produit des longs et des courts-métrages pour grand écran mais aussi des séries et des formats spéciaux pour la télévision. Jacques Rémy Girerd est à l’origine de quelques solides références estampillées Folimage : “La prophétie des Grenouilles” (), “Mia et le Migou” (), “Une vie de chat” (), ou encore “Phantom Boy” (). Réginald de Guillebon, 46 ans, possédait depuis , 12,5 % des parts du studio. “C’est en que Jacques Rémy Girerd a commencé à envisager de quitter le studio : c’était une question de temps”, précise le nouveau dirigeant. L’homme d’affaires est également président de la holding Hildegarde (production de cinéma, médias, enseignement…), qui compte dans son giron le studio d’animation Les Armateurs (Kirikou, Les Triplettes de Belleville, Ernest et Célestine), ainsi que les magazines Le Film Français et Première. L’entrepreneur est également à la tête d’une école de formation en art : Parsons Paris. Depuis sa reprise en juin , Folimage a connu quelques petites évolutions : “j’ai voulu donner un nouveau cadre sur le modèle du studio Les Armateurs. J’ai donc recréé une équipe avec une direction de studio assurée par Pierre Melon et une direction du développement conduite par Corinne Destombes”, confie Réginald de Gillebon. “La particularité de Folimage, c’est son côté ‘pointu’. C’est une belle boîte mais avec une fragilité inhérente à l’activité du secteur. Quand il a été créé, le studio n’avait qu’un seul géant en face de lui : Disney. Aujourd’hui la concurrence est démultipliée ! Nous rivalisons avec Disney, mais aussi Pixar (Toy Story Cars, ), Dreamworks (Shrek, Madagascar, ). Notre qualité nous distingue des autres mais il faut pouvoir la garantir et la pérenniser. Cela passe par une solide formation”. Affaire à suivre… Corinne Legros

L’ECHO DRÔME-ARDÈCHE

- France -

08 AVRIL

7

59


Cartoonbrew - 10/04/17 (1/5)

Web

60

- USA -


Cartoonbrew - 10/04/17 (2/5)

Web

- USA -

61


Cartoonbrew - 10/04/17 (3/5)

Web

62

- USA -


Cartoonbrew - 10/04/17 (4/5)

Web

- USA -

63


Cartoonbrew - 10/04/17 (5/5)

Web

64

- USA -


Cartoonbrew - 13/02/17 (1/7)

Web

A few weeks ago, we highlighted some of adult-skewing animated features that will be presented next month at Cartoon Movie in Bordeaux. But there’s also plenty of innovation among Europe’s family-oriented films, representing the continent’s desire to distinguish itself from standard Hollywood fare and put forward a new vision for feature animation. Below, we take a look at five of the highly anticipated family/children’s-oriented features that’ll be presented at this year’s Cartoon Movie. In total, 19 countries are presenting projects at this year’s Cartoon Movie, its 19th edition. France leads the way with 17 projects, followed by Germany and Belgium with 5 apiece, the United Kingdom with 4 projects, and Netherlands, Ireland and Spain with 3 each. Also, this year, Georgia, Ukraine, and Israel will pitch projects for the first time at Cartoon Movie.

- USA -

65


Cartoonbrew - 13/02/17 (2/7)

Web

In addition, Cartoon Movie will be throwing a special spotlight on Flanders and the accomplishments of Flemish producers, who play an important role in international co-productions. The region has 22 animation production companies, including 10 that have their own in-house studios. Flemish studios and producers have played a role in major productions including The Triplets of Belleville, The Secret of Kells, and A Cat in Paris, and the region has eight selected projects this year (including 5 coproductions). The Flanders region has been involved in at least 11 animated features and 12 series between , and has 25 features and 30 series in the pipeline over the next couple years.

Cartoon Movie is also encouraging greater collaboration between feature animation producers and the gaming industry by hosting a series of â€&#x;speed-datingâ€? sessions called Cartoon Games & Apps. Its goal is to bring together feature animation producers and transmedia/gaming professionals earlier in the process so that they can work more closely on developing authentic interactive experiences centered animated properties.

66

- USA -


Cartoonbrew - 13/02/17 (3/7)

Web

Here’s five family projects that we’re looking forward to hearing more about next month:

Calamity, A Childhood of Martha Jane Cannary


  • Ebook clark noir
  • Pilote imprimante hp officejet 5200 sous vista 32 bits
  • Film le pari 1997
  • Zak et diego album
  • The corrs jupiter calling album
  • Les gardiens de la galaxie redbone
  • Cadre losange noir photoshop a
  • Livre pate fimo pdf a ement