Téléchargement Gratuit ZoneTelechargement

..

Ement le film le plaisir de chanter

Telecharger ement le film le plaisir de chanter

Aide


Vous devez vous inscrire afin de télécharger
Veuillez créer un compte gratuitement sur Torrent9 pour accéder aux téléchargements illimités et au streaming !

Le grand bazar d'Arno, sans coiffeur

* Il chante la vie « chic et pas cher ». Les femmes et le monde qui a tout faux. Arno devient aussi acteur trash dans « Roger chanteur de charme ».

RENCONTRE

THIERRY COLJON

Finalement, Arno, c'est le Bruxellois le plus célèbre après Manneken-Pis D'accord, au départ, il est ostendais - même qu'il vient, vendredi dernier, de fêter dans la joie ses 55 ans -, mais ça, c'est une autre histoire. Aujourd'hui, Arno n'a jamais vendu autant de disques, et le marché français est le plus important pour lui. On ne s'étonnera donc même plus de son « French bazaar », un titre qui mêle la belgitude au rock anglo-saxon et à la chanson française. Tout Arno, quoi

« French bazaar » n'a rien à voir avec les Français, nous a pourtant soutenu le bel Arno, attablé à l'Archiduc, son bar préféré, en face de chez lui. Au début, mon disque s'appelait « Quel bazar ! ». Mais j'ai changé, car 95 % de mon disque est en français. Et puis, signé sur Delabel en France, il peut bien faire ça : ils l'aiment, à Paris, notre grand Arno, qui, l'an dernier, était même nominé dans la catégorie album pop-rock de l'année aux Victoires de la musique.

Mais comme ça n'a jamais enlevé au sieur Hintjens son sens de l'humour, celui-ci nous revient, pour promouvoir son vingt-sixième album, avec un court métrage, « Roger chanteur de charme » (lire ci-dessous), dont est extrait le clip de « Chic & pas cher », le premier single.

Beaucoup de chansons du nouvel album parlent des femmes. Il y a « Françoise », « Lili », « Femme riche », « In love avec une DJ » : Françoise, c'est différent. Je vois que les gens vont de moins en moins dans les grandes discothèques. Ces dernières années, je remarque qu'il y a de plus en plus de gens qui, vers 2 heures du matin, se mettent à danser dans les cafés. Ici, mais en France aussi. On est moches et on s'amuse. J'étais là, et une amie qui s'appelle Françoise dansait. Je dis : « Allez, danse, danse, Françoise ! » Et elle m'a répondu : « Comme une Bruxelloise. » J'ai gardé ça. Mais toutes mes chansons sont des histoires vraies. La femme amoureuse d'une DJ qui a le cul comme Jennifer Lopez, je la connais. Ma grand-mère m'a dit un jour, quand j'avais 16 ans, que tous les hommes ont une dent de loup dans la bouche. Mais que moi je n'avais que ça. Elle voulait dire par là que j'étais un chasseur, un coureur de jupons.

« French bazaar » renoue avec les ambiances de « A la française », avec ce piano bastringue, l'accordéon et des arrangements très dépouillés, pour un album qu'Arno a produit cette fois lui-même : Celui-ci est plus cru car il s'agit de maquettes faites avec mes musiciens. En novembre, je suis entré en studio et tout le charme des chansons était parti. Donc, j'ai laissé telles quelles les maquettes, à part quelques overdubs. « Vide », la chanson de Stef Kamil, c'est une seule prise. Tout comme le Brel, « Voir un ami pleurer ». C'est mon bassiste, Mirko, qui m'a demandé de lui faire plaisir, parce que moi, Brel, j'ai assez donné, et puis, on en a assez parlé avec les célébrations de l'an dernier. Quand les Français de ma firme de disques ont entendu ça, ils n'ont pas voulu que je le jette. Car, moi, je ne voulais pas que ça se trouve sur mon disque.

Ce disque reste, de fait, celui d'un groupe, Serge Feys et Mirko Banovic participant à la composition de nombreuses chansons. Je viens avec une idée et on fait la chanson ensemble. Avec ce groupe, j'ai tourné trois ans à raison de cent soixante concerts par an. C'est vraiment le meilleur groupe que j'aie jamais eu.

On remarquera aussi le très beau « Vide », offert par Stef Kamil, de Zita Swoon : Cela fait deux ans qu'il me dit qu'il a une chanson pour moi. Je n'ai pas arrêté de le lui rappeler. Un jour, il est venu en studio avec une cassette. On a fait « Vide » en une prise. Pas besoin d'arrangements ni d'orchestrations. Moi, de plus en plus, je veux aller vers la simplicité, parce que j'en ai marre de toutes ces productions qui se ressemblent. C'est pour ça que le bazar va mal. Il faut le changer. Je suis content que ça fasse mal aux firmes de disques.

C'est la faute des artistes et des firmes de disques aussi. On a dépensé des fortunes en studios et en clips aux Bahamas. Tout ça coûte cher. J'en connais, ils ne donnent pas d'interviews sans leur coiffeur. Et la musique, ce n'est pas avec ses yeux, c'est avec ses oreilles que le public l'écoute.

Il y a de trop et tout le monde fait la même chose, estime Arno. Il faut surprendre. Le plus difficile, aujourd'hui, est de faire une bonne chanson. On n'entend plus que des reprises. Je suis d'accord avec les groupes belges, mais ils doivent arrêter d'être des copies de dEUS. Si ça continue, on va dire que le nouveau dEUS leur ressemble. J'ai vécu ça avec TC Matic. Je suis content que, pour le moment, personne ne fait Arno.

Je suis content quand des grands chanteurs français viennent me dire que c'est grâce à moi qu'ils ont fait de la musique. Prodigy et Nine Inch Nails doivent tout à Front , et Daft Punk, à Telex. Noir Désir a chanté « Putain putain ». Deux groupes de métal français ont aussi repris « Viva ma liberté », et des Anglais lounge, « Jive to the beat ».

« La vie est belle, chic et pas cher », chante Arno pour qui « La vie est une partouze ». Mais derrière l'humour et la paillardise se cache un monde très noir, une société et une mentalité où tout fout l'camp : On vit dans un bordel. Je suis confronté à ça tous les jours. Je sens que tout est en train de changer. Nous aussi, les gens, le peuple, on change, même si ça ne se voit pas à la télé. Ceux qui font la télé veulent nous convaincre qu'elle montre la réalité, mais c'est faux. C'est un piège.

Au début, le rock, c'était une provocation contre le système. Maintenant, je ne vois plus ça, regrette cet anticonformiste. Tout est « safe », et moi je ne suis pas d'accord. Sans être Jésus-Christ ni un anarchiste Je constate seulement. Je m'accepte. Je suis plus heureux aujourd'hui, car, maintenant, j'ai le contrôle. Je ne suis pas à la mode, car, comme disait Oscar Wilde, t'es déjà démodé en suivant la mode. Moi, je cherche de nouveaux trucs, je veux être étonné et surpris. J'ai acheté le disque de Coco Rosie : je trouve ça fabuleux. « Live », je suis un fan de Mauro, de Daan et de Dead Man Ray.

Sur l'édition limitée de son album, Arno reprend également Abba (« Knowing me knowing you »), Serge Reggiani (« Sarah », de Moustaki) et Willie Dixon (« Back door man »). Juste pour le plaisir, car ce n'est pas ses chansons qui manquaient

Pour Abba, j'aime cette chanson-là, confie Arno. J'aime Abba depuis qu'ils n'existent plus, en fait. Ils ont fait de bons arrangements. J'ai enregistré des trucs dans leur studio avec TC Matic, pour un show télé. « Sarah », c'était sur la compil' « Autour de Reggiani », mais cette version est tout à fait différente.

Mais pourquoi diable Johnny Hallyday n'a-t-il pas accepté « Chanteur de charme », que lui avait envoyé, sollicité, Arno ? Pour Johnny, ils ne m'ont rien dit. Je ne lui ai jamais parlé. Peut-être qu'il a aimé mais qu'il ne peut pas chanter ça De toute façon, moi j'ai fait mon bazar et je n'ai plus rien à prouver. Je ne suis pas une vedette et je suis content.·

Roger, un muscadet chez les putes !

Le court métrage « Roger chanteur de charme », qui sort pour promouvoir l'album d'Arno, est signé Lionel Goldstein, pseudo derrière lequel se cachent Koen Mortier et Joe Vanhoutteghem, connus pour leurs pubs pour la X-Box et BASF. Ils sont connus dans le monde entier, mais comme ils ne veulent pas faire de clips, ils ont eu l'idée du court métrage, explique Arno. J'ai choisi un de leurs scénarios. Mais c'est moi qui me suis baptisé Roger. Tout a été fait très vite, en une seule prise. Comme « Strip-tease » - qui est belge, hein J'ai improvisé avec des gens qui ne sont pas des acteurs.

Ce film donne d'Arno l'image d'un vieil ivrogne allant aux putes à La Louvière. Plus trash que ça, tu meurs : Si les Français sont convaincus que je suis comme ça, c'est leur problème. Canal + a adoré et va diffuser le court métrage. Les gens ne sont pas cons, tout de même.

Moi, je n'ai pas peur de me vieillir dans le film, mais c'est ça le blues.Q Je suis un chanteur de charme raté. Ça doit être un boulot d'être faux, d'être beau : la silicone, les régimes Moi, je ne ridiculise pas les gens, j'aime les gens, et c'est pour ça qu'ils m'aiment. Le film se passe à La Louvière et à Charleroi. Le blues est dans la terre, là-bas.·

T. C.

PRATIQUE

Disque. « French bazaar » sort ce mardi (Delabel - EMI).

Livre. Sort également ce 25 mai la première biographie d'Arno, « Un rire et une larme », par Gilles Deleux (éditions Ramsay).

Télévision. Toujours ce mardi, à 21 h 15, MCM donne carte blanche à Arno, avec un portrait réalisé par Luc Lorfèvre et une programmation musicale établie par le chanteur (lire page 31).

Concerts. Le 25 octobre au Cirque royal (, bringdadabeer.com) et le 27 octobre à l'Ancienne Belgique (complet).


  • Fermentation family drama vostfr
  • Des objet pour rhino
  • Net framework pour windows xp sp3
  • Plus rapidement sur u avec la fibre
  • Code eternity saison 1 fr
  • La chance de ma vie 1080p
  • Pokemon version aura
  • Impossible douvrir vistaprint apres
  • Clash of gabbo